Le nucléaire, la bonne affaire ?

Par Thomas Norway – L’énergie nucléaire est pour le moment une épine de la taille d’un javelin prêt à exploser dans le pied des Français et de leur Président mi-amish mi-licorne. Un objet de discorde pour les allemands qui vont devoir aller au charbon pour argumenter. Un objet d’inquiétude pour pas mal de monde à propos d’une centrale nucléaire prise entre les feux croisés de deux belligérants en mode "c’est pas moi, c’est lui !"

Une monnaie d’échange iranienne, un sushi japonais, un combustible qui se vend à l’abri des sanctions et une bonne occasion pour Jean-Marc Jancovici de sortir l’une ou l’autre punchline chère à son fan-club.

Lire la suite

Produire beaucoup et pas cher avec une énergie et une mobilité pas chères

Par Thomas Norway – Produire beaucoup et pas cher avec de l'énergie pas cher et beaucoup de main-d’œuvre pas chère pour faire pas cher. Voilà, résumé en quelques mots, les fondements de notre système économique mondial.

Cependant, un problème majeur actuel c’est que ça pollue un chouïa (dont du CO2) et une solution pourrait être d’électrifier l’ensemble du secteur du transport. Est-ce qu’en électrifiant les transports et surtout les véhicules particuliers, ne serions-nous pas en train de lâcher la proie pour l’ombre ? Mais au fait, quel est le rôle du transport ?

Lire la suite

Energie : la Galère de l’énergie solaire

Par Thomas Norway – Le soleil est un astre qui anime les humains depuis fort longtemps au travers d’histoires, de mythes, de religions, de discussions autour de la machine à café et de rêves de sociétés futuristes alimentées uniquement par son énergie infinie et sans conséquence.

Toute la question est de connaître les éventuelles limites physiques à cette énergie primaire bas-carbone qui laverait nos sociétés plus vert que vert et disponible en senteur : dogmatisme, greenwashing ou sobriété.  En effet, comme pour tout produit, il faut bien lire les petites lignes car, tôt ou tard, quelqu’un doit toujours payer l’addition.

Lire la suite

De la croissance du charbon aux guerres mondiales

Par Thomas Norway – Au 19è siècle, Une partie de la paysannerie a trouvé le chemin des manufactures et des mines. Les productions décollent. La bourgeoisie industrielle naissante s’empresse de remplacer les animaux de trait par des machines, les rivières par des chemins de fer et de faire partir les voiles en fumée car… on n’arrête pas le progrès, même lorsque celui-ci conduit à une guerre mondiale, pour le plus grand bonheur de pas grand monde.

Quelles époques, que d’exemples! On ne sait plus où donner de l’EROI et surtout de l’efficacité. Comme l’aspirine, c’est effervescent mais le mal de tête arrive après.

Lire la suite

La croissance est contrainte par le EROI (le taux de retour énergétique)

Par Thomas Norway – La croissance ne vient pas de nulle-part, elle découle certes de l’innovation mais reste subordonnée aux surplus d’énergie qu’une société peut générer. Le supermarché ne remplit pas par conviction au contraire de ce qu’un hippie de l’antiquité multiplicateur de pains prônant l’amour et le partage proposait ou par multiplication de bouts de papier aux nombres, symboles et couleurs aussi divers que variés.

Mais d’où vient cette satanée croissance ? car “tous les gouvernements promettent la croissance sans expliquer d’où elle vient” selon Matthieu Auzanneau.

Lire la suite

L'énergie qui donne la patate! Aller au charbon pour la révolution industrielle

Par Thomas Norway – Aaaahhhhh la révolution industrielle, cette période du début du "no limits" où prospèrent les ouvriers, les manufactures, le train et les marchandises à bas prix et durant laquelle naissent la classe bourgeoise industrielle et le smog. Mais également une excellente occasion de mettre l’influence du EROI en pratique et en exergue. Pour ce faire, la pomme de terre sera notre amie durant toute cette rubrique!

Si le EROI diminue (Taux de Retour Energétique), il faut plus d’énergie pour le même résultat. Si celui-ci augmente, c’est l’inverse : il faut moins d’énergie et donc moins de gens et de temps.

Lire la suite

Energie : Dans la physique les miracles n’existent pas

Par Thomas Norway - La fin de l’âge de pierre ne s’est pas terminée par la disparition des pierres. La fin de l’âge du pétrole ne se terminera pas par la disparition du pétrole. Cependant, les extractions de gaz et de pétrole, comme dans toutes les autres matières premières, nécessitent de plus en plus d’efforts et d’énergies.

A l’image de la devise des jeux olympiques, la société humaine cherche son énergie plus profondément, plus loin et plus épars. L’efficacité technologique ayant également des limites, on se retrouve devant l’obligation de mettre de plus en plus d’énergies pour en obtenir de moins en moins en retour et ça… c’est ballot.

Lire la suite

Thomas Norway

  C'est avec un très grand plaisir que d'accueillir le génial et hyper compétent Thomas NORWAY dans 2000Watts.org. Thomas est un spécialiste en systémique des énergies. Avec un certain humour, il est capable de simplifier et de rendre le monde de l'énergie plus digestible et compréhensible.

Thomas a une vue décalée sur le monde de l'énergie car il le voit d'un point de vue qui n'est pas conventionnel. C'est un très grand honneur de le compter dans notre équipe et nous espérons qu'il captera votre attention et qu'il ouvrira de nouvelles portes et vues sur le domaine passionnant de l'énergie.

 

Thomas se décrit :  "Je ne suis pour ou contre aucune technologie, je suis pour la compréhension du problème et l’acceptation démocratique des conséquences de nos choix."

 

 

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org