Energies, Economie, Pétrole et Peak Oil: Revue Mondiale Mars 2021

Le 1er de chaque mois, retrouvez un tour du monde des Energies. A l'agenda:
- Energie Eolienne: 2020 pulvérise le nombre de nouvelles installations et de capacité
- Egypte: L'Ever Given bloque le Canal de Suez
- Russie-USA: L'un est un "tueur" et l'autre est "celui qui dit qui est"
- Arabie Saoudite: La compagnie pétrolière va devoir trouver 26 milliards pour payer ses dividendes
- Japon: La catastrophe de Fukushima, 10 ans et $ 200 milliards après
- Mozambique: Attiré par l'odeur du gaz, l'Etat Islamique s'approche des gisements de gaz de Total 
- Iran: La Chine achète de plus en plus de pétrole iranien et défie les USA
- Peak Oil: Les compagnies pétrolières et les traders lorgnent vers les énergies renouvelables.

Publié le 1er avril, ne cherchez pas un poisson. Il n'y a en pas. Cependant, il serait ballot que cette revue ne se passe pas dans la joie et la bonne humeur. Alors, vous êtes bien assis?  Ca commence!

Le pétrole a eu une poussée de fièvre à 71$ en direction de 80. Mais à chaque fois qu'une certitude arrive, c'est l'inverse qui se produit. Il a replongé à 60 pour terminer le mois à Londres à $ 63.59 (64,42$ fin février) et à $ 59,23 à New York ($61.50 fin février).

 

 Graphique du mois
Consommation de pétrole 1965-2019
Suite aux différentes crises

 Après chaque crise pétrolière, l'élan de la croissance est coupée

 

Pétrole

C’était sûr. Le baril devait grimper à 80$ avec dans l’air un "super cycle" en référence à une forte montée des prix de l’or noir pendant un longue durée. Bon, on va attendre encore un peu le temps d’ouvrir l’Europe face au corona.

Dans son étude Oil 2021, l’Agence Internationale de l’Energie prévoit un énorme rebond de la consommation pétrolière et qui passera de 92 à 104,1 millions b/j d’ici à 2026. L’IEA ne voit pas une situation de peak oil de la demande dans son scénario même si la production devrait se tendre, car ajouter 12 millions de barils par jour en 5 ans, c'est maous costaud. 

Si la production devait grimper à 104 millions, il ne restera qu’une capacité tampon de 2,6 millions b/j de surplus contre 6,5 aujourd’hui. Ce coussin vient principalement d’Arabie Saoudite. Par contre, si un rouage se grippe dans un pays comme la Libye, l'Irak, l'Iran, le Nigeria, le monde conjuguera l’expression "l’effet papillon".

Dans les années à venir, la hausse de la production devrait provenir en majorité du Moyen-Orient et en moins grande partie des USA. 

Jinjoo Lee, du Wall Street Journal, résume parfaitement la situation actuelle "L'ère du pétrole ayant clairement dépassé son apogée, les investisseurs recherchent des entreprises capables de bien les traiter sur la longue et lente descente."

 

Les prévisions de la consommation pétrolière 2019-2026 de l'Agence internationale de l'Energie à 104 millions b/j (barils par jour)
avec un retour au niveau d'avant le corona d'ici à 2022

 

Compagnies Pétrolières

Les plus grandes compagnies pétrolières, inclus Saudi Aramco et les russes, ont vu leurs revenus diminuer de 35,4% en 2020 à 1'300 milliards contre $ 2'020 milliards en 2019. La plus belle gamelle est prise par Shell, -48%, alors qu’Aramco et Exxon ont perdu 30%. Lire: Le périlleux avenir des compagnies pétrolières.

 

Financements - Banques

Les 60 plus grandes banques ont investi $ 3'800 milliards dans les entreprises pétrolières, gazières et charbonnières entre 2016 et 2020. La tendance est à la hausse, loin du désinvestissement annoncé par les organisations écologistes.

Les françaises ont accru leurs investissements de +19%. BNP Paribas est particulièrement montré du doigt. Au top mondial, on retrouve les quatre américaines: JPMorgan Chase, Citi, Wells Fargo et Bank of America.

Du côté Suisse, les deux compères UBS et Crédit Suisse font partie de la photo de famille. Ce n'est pas très étonnant pour le Crédit Suisse, qui se démène pour être dans toutes les gonfles et les coups foireux. (voir sous Suisse)

 

Eolien

En 2020, l’éolien a installé +96,7 GW d’installations, +60% par rapport à 2019 avec 60,7 GW!  Selon S&P Global Platts Analytics ce chiffre serait de 115 GW équivalent à une centaine de centrales nucléaires.

Ces chiffres reflètent bien la tendance actuelle. L'éolien a le vent en poupe. L’accélération est due à la Chine et aux USA et à 93% pour des éoliennes terrestres.

 

Climat

Le mois de mars se termine sur des températures estivales entre 25 et 30 degrés en Suisse et en France.

Suite au nombre croissant d’ouragans, dont une année 2020 record avec plus de 40 épisodes, l’organisation mondiale de la météo va changer la manière de nommer les ouragans. C’est ballot, mais il n’y a plus assez de lettres dans l’alphabet.

Dans le Financial Times, Greta Thunberg pense que "Nous devons arrêter de nous focaliser sur les dates et les chiffres et accepter et reconnaître le fait que nous devons réduire nos émissions dès maintenant. Nous pouvons parler de 2030 ou 2040 autant que nous le voulons. Mais c'est ce que nous faisons maintenant qui compte vraiment."  Greta a raison. Fixer une date en 2050, c'est un peu comme un examen à l'école. On commence à bosser la veille.

 

Dessin : L'excellent Chappatte

 

Santé

Chaque année, plus de 10 millions de personnes décèdent à cause de la pollution de l’air, dont 62% en Inde et en Chine. Durant les 12 derniers mois, le corona dénombre 2,6 millions morts.

 

Hydrogène

Les investissements dans l’hydrogène continuent d'augmenter de manière exponentielle même si les actions des entreprises les plus connues ont légèrement régressé en mars. L’hydrogène pourrait devenir une commodité traitée à la bourse comme le pétrole et le gaz selon Bank of America.

Il n’y a pratiquement plus aucun pays important qui n’ait pas pris une option dans cette nouvelle alternative énergétique.

 

Charbon

En 2021, les 3 plus grands consommateurs de charbon compte dessus pour faire repartir leur croissance. Les USA vont augmenter leur consommation +16% et 3% en 20221 selon la EIA. La Chine et l’inde augmentent également les quantités brûlées.

 

 

Gaz

La production mondiale de gaz liquide devrait doubler de 360 à 700 millions de tonnes d’ici à 2040 notamment sous la demande de l’Asie.

L’industrie gazière européenne a posté l’ambition de devenir climatiquement neutre d’ici à 2050. Cependant un sondage auprès des compagnies montre qu’elles ne comptabilisent pas les émissions de méthane, puissant gaz à effet de serre. De plus, aucune d’entre elles n’a de plan (autre que de communication) afin de réduire concrètement l’impact sur le climat.

 

 Géopolitis: Les Guerres du Gaz

Marcel Mione interview Laurent Horvath
GéoPolitis Emission du 28 mars 2021

 

Automobile

La pénurie de puces électroniques freine la production d’automobile et notamment des voitures électriques. Principalement fabriquées en Asie, elles paralysent plusieurs secteurs industriels.

General Motors pense que cette pénurie va réduire de $ 2 milliards ses bénéfices en 2021.  En Chine, le constructeur de voitures électriques NIO annonce 9 mois de retard.

 

L'Ever Given a donné un coup de projecteur au Canal de Suez

 

Le Top 3 du Mois

Egypte

Inconnu jusqu'ici, le porte-containers Ever Given s'est taillé un nom. Et pourtant, il n'aura fallu qu'un grain de sable pour qu'il vienne bloquer le canal de Suez et faire monter la côte de l'Egypte au point d'être dans le hit parade du mois. Il en a également profité pour faire grimper les prix du pétrole de 5$ car de nombreux pétroliers, qui transitaient entre le Moyen-Orient, l’Asie et l’Europe, sont restés en rade.

Le canal a pu être dégagé. Détail intéressant, pour faire passer un navire, il vous faudra compter un peu plus de $ 420'000 pour un aller simple. Ca relativise un peu la vignette à Frs 40.-- pour utiliser les autoroutes suisses.

 

Russie

Suite au blocage du Canal de Suez, Moscou en a profité pour faire de la pub de son passage maritime Nord à travers l'Arctique. Avec la fonte des glaces, cette route maritime pourra être de plus en plus utilisée pour relier l'Asie à l'Europe et à $ 400'000 le passage...

La bonne entente et la cordialité entre les USA et la Russie a repris le dessus. Il est vrai que la mauvaise ambiance créée par Trump finissait par lasser. Il était important de partir du bon pied. Du coup, Joe Biden n'a pas raté l'occasion et en a profité pour traiter Vladimir Poutine de "tueur". La réponse de Vladimir vaut son pesant d'or:  "c’est celui qui dit qui est". On perçoit que les quatre années à venir seront placées sous le signe de l'élégance.

Afin de terminer le gazoduc Nord Stream 2 entre la Russie et l’Allemagne, Washington utilise toutes les tactiques afin de bloquer les kilomètres restants, d'autant que la Maison Blanche pense que ce gazoduc est une mauvaise idée pour l’indépendance énergétique de l’Europe (et surtout un manque à gagner pour les producteurs gaziers américains). Mais qui seront les prochains leaders mondiaux?

De son côté, Gazprom annonce que le gazoduc sera terminé prochainement. Pendant que les USA donnent une leçon de stratégie énergétique aux Européens face à l’indépendance du gaz russe, les USA ont importé une quantité record, 7% de leur importation de pétrole, à.... la Russie. Les USA ont importé plus de pétrole russe que de pétrole d’Arabie Saoudite. J’aimerai bien dire ce que je pense, mais là, il n'y a rien à rajouter, tout est dit. 

 

Japon

Si le Japon est en 3ème position, c'est pour un anniversaire un peu spécial.  La catastrophe de la centrale de Fukushima a soufflé ses 10 bougies. Les budgets, pour décontaminer les lieux, ont explosé puisque l’on dépasse les $ 200 milliards. Se payer une catastrophe nucléaire n'est pas à la portée de toutes les bourses.

Panasonic désire réduire sa dépendance à Tesla pour ses livraisons de batteries et proposer des systèmes compatibles aux autres constructeurs automobiles. De son côté Tesla a multiplié ses fournisseurs comme le Sud Coréen LG Chem ou le chinois CATL.

Deux villages d’Hokkaido, Suttsu et Kamoenai sont sur la ligne finale afin d'obtenir le privilège de stocker les 19'000 tonnes de déchets nucléaires hautement radioactifs produit par le Japon depuis 1966. L’option est d’enterrer ces déchets alors que le Japon est souvent secoué par des tremblements de terre. Le nucléaire représente 6% de l’électricité consommée au Japon.


 

Il y a pleins d'autres poissons dans la Mer.
Il y a une mer?
Dessin: Hedgeye

 

Moyen-Orient

Arabie Saoudite

Roulement de tambour ! Le Ministre de l’Energie, le Prince Abdulaziz bin Salman vise une diminution de la consommation pétrolière nationale de 1 million b/j afin d’utiliser le pétrole "à meilleur escient". Bien tient, il en aura fallu du temps pour s’en apercevoir. C’est vrai que des pistes de ski, ce n’est pas très tendance à ce stade de la compétition climatique.

L’Arabie Saoudite va se lancer dans le gaz de schiste avec le gisement de Jafurah. Plus de $ 110 milliards seraient disponible dans un réservoir de 5’600 milliards de m3 soit assez pour faire exploser la température de la planète. La production débutera en 2024. L’objectif de Ryad est de produire et d’exporter de l’hydrogène grâce au gaz.

La compagnie pétrolière nationale Saudi Aramco a passé une année 2020 "en-dessous de ses espérances" surtout qu’elle avait l’ambition de verser un dividende de $ 75 milliards. Il est vrai qu’une ambition à 75 milliards, ça vaut son pesant d’or. Le hic ? Son bénéfice ne se monte qu’à $ 49 milliards. Du coup, elle devoir trouver 26 milliards pour satisfaire ses actionnaires. L’année 2021, devrait lui permettre de se refaire. Elle va également diminuer ses investissements de 10 milliards à $ 35 milliards.

L’ambiance entre les Houthis du Yémen et Ryad devait redescendre avec la suggestion du royaume d’un cessez-le-feu. Les Houthis ont rejeté la proposition, estimant qu'il n'y avait "rien de neuf". Ils réitèrent leur demande d'une levée du blocus aérien et naval imposé par l’Arabie saoudite contre le Yémen.

Pour bien marquer le coup, les Houthis ont envoyé un projectile, comprenez un missile et un drone, sur le terminal pétrolier de distribution de Jizan. Il a touché un réservoir et déclenché un incendie. Durant tout le mois, les drones ont ainsi joué à cache-cache avec les engins DCA de l’Arabie Saoudite. L’objectif est de mettre la pression pour que les USA viennent mette un terme à cette guerre.

De l’autre côté, le Yémen devient un pays invivable climatiquement et avec de grosses pénuries d’eau, tout comme l’Arabie Saoudite, l’Irak et l’Iran.

 

Irak

Le budget 2021 devrait atteindre les $ 20 milliards grâce aux 3,9 millions de barils de pétrole extraits tous les jours. Il faudra en tout cas cela pour pouvoir payer les employés de l’Etat et pour reconstruire le pays tout en combattant l’Etat Islamique.

Le français Total et le gouvernement sont en discussion pour développer des projets gaziers et d’énergie solaire. Le pays cherche à diminuer sa dépendance au gaz iranien pour la production d’électricité, notamment dans le Sud pétrolier du pays.

 

Iran

Après avoir reçu la visite d’un missile et d’un avion de chasse américain sur le territoire Syrien, il n’aura fallu moins d’une semaine pour que l’Iran balance une roquette sur une base aérienne en Irak. Tant que les deux parties en reste là, c'est bon signe.

Avec l’arrivée de Biden, l’Iran a augmenté ses livraisons de pétrole à la Chine en faisant fi des sanctions américaines.

Pour l’instant, les négociations sur le nucléaire n’ont pas repris entre Washington et Téhéran. L’Iran désire revenir sur la situation entérinée par l’accord déchiré par Trump. Cependant en juin, de nouvelles élections pourraient rebrasser les cartes en Iran et voir l’arrivée du parti à la ligne plus dure.

 

Comparaison entre chômage et prix de l'essence aux USA

 

Les Amériques

USA

La vaccination avance rapidement et le nombre de morts est en constante diminution. La Banque Fédérale Américaine envisage même une croissance de 6,5% cette année. Preuve que tout roule comme sur des roulettes, le nombre de passagers pour des vols est retourné sur la barre du million par jour. En deux mois, le changement est impressionnant. Le dernier weekend de mars a vu plus de 1,5 million de voyageurs, un niveau plus atteint depuis la pandémie. Ce syndrome post-pandémique devrait se répéter en Europe.

A peine après avoir injecté $ 1'900 milliards dans l’économie, l’administration Biden penche sur un nouveau stimulus de $ 2'000 milliards afin de supporter l’emploi et les infrastructures. Les montants ajoutés dans l’Economie témoignent de la profondeur de la crise Economique et l'importance pour les USA de rester leader mondial.

Biden propose de remplacer les 600'000 véhicules fédéraux par des véhicules électriques.

Ca tombe bien car General Motors, GM, parie sur des voitures électriques avec des batteries solides Lithium Metal, li-metal) au lieu des batteries liquides Li-ion. GM compte sur la technologie de SolidEnergy Systems (SES).  Les batteries solides n’ont pas de liquide ou de gel et sont plus légères avec une capacité doublée. Volkswagen et Daimler ont le même avis.

Le projet d’éoliennes offshores, Vineyard Wind, prévoit d’installer 84 machines pour 800 MW sur les côtes du Massachusetts.

 

Schiste Américain

Le plus grand cauchemar de l’OPEP est en train de se réactiver. L'extraction de pétrole de schiste US remonte à la même vitesse que les cours du baril. Avant le corona, les USA extrayaient 13 millions b/j pour se trouver à 11. Plus de 2 millions de b/j ont été perdus. Actuellement le schiste livre 7,5 millions b/j.

Dans le Bassin Permien, les coûts d’extractions s’élèvent à 53$ le baril. Ainsi avec des cours à +60$, l’industrie est dans les clous. 

Les prévisions d’extraction du pétrole de schiste prévoient une baisse dans tous les gisements sauf pour le plus grand : le Bassin Permien. Le nombre de forages a diminué de 50% par rapport à l’année passée selon Baker Hughes. En mars 2020, il pointait 683 forages alors qu’il en reste 300. Les meilleurs gisements ont été exploités. Quel sera le prix de revient pour les gisements de deuxième et troisième catégorie ?

Les émissions de méthane dans les forages de pétrole et de gaz de schiste se retrouvent au même niveau qu’avant la pandémie. Ce n’est pas de bol pour le climat, car durant les premières années, le méthane est 80 fois plus virulent que le CO2.

 

Production des gisements de schiste américains: pétrole et gaz

 

Venezuela

Des compagnies pétrolières étrangères espèrent que Nicolas Maduro va ouvrir l’extraction du pétrole, alors que la production est au plus bas depuis 77 ans. Dans ces futures entreprises, le Venezuela gardera la majorité des actions à 51% mais dans l’état de délabrement du pays, il n’est pas impossible qu’un espace de créativité émerge.

Les fermiers ont demandé au gouvernement l’autorisation d’importer du diesel afin de continuer la production de nourriture. De part les traités internationaux, les agriculteurs ont le droit d’importer le précieux carburant.

 

Mexique

L’entreprise nationale PEMEX annonce avoir trouvé 1,2 milliards d’équivalent de barils de pétrole et de gaz dans l’état du Tabasco. L’information n’en n’est que plus piquante.

 

Argentine

YPF, la compagnie pétrolière du pays, va investir $ 1,5 milliard afin d’augmenter, d’au moins 70%, ses extractions de gaz de schiste dans la région de la Vaca Muerta.

 

Brésil

L’entreprise Black & Veatch étudie la faisabilité d’installer la plus grande unité de production d’hydrogène au monde avec 3,4 GW avec du solaire et de l’éolien.

 

 

Asie

Inde

New Delhi, Inde, est la capitale mondiale de la ville la plus polluée selon le World Air Quality Report 2020. Sur le top 50, l’Inde, la Chine, le Pakistan et le Bengladesh possèdent les 49 villes les plus polluées au monde. L’Inde est représentée avec 22 villes.

Les USA sont devenus le deuxième plus grand exportateur pétrolier pour l’Inde. L’Arabie Saoudite a reculé à la 3ème place. L’Inde importe plus de 80% de son pétrole et cherche à diversifier les sources d’approvisionnements et à réduire ses coûts énergétiques.

La consommation de diesel est restée dans les startingblocks et a baissé de 5% par rapport à septembre dernier.

Le gouvernement s’inquiète d’une remontée du corona avec plus de 40'000 cas par jour et un total de 160'000 morts. Dans l’état du Maharashtra, une "variante de double mutant" inquiète particulièrement le gouvernement.

Tata Power pourrait travailler avec Tesla afin d’installer des chargeurs pour les voitures Tesla sur le territoire. L’Inde pourrait devenir le deuxième consommateur de voitures électriques derrière la Chine.

 

Chine

La Chine a dépassé les USA comme plus grand raffineur de pétrole au monde. Quatre unités sont en train d’être construites afin de produire du plastique, de l’éthylène et du propylène. De plus en plus de producteurs pétroliers tentent de trouver de nouveaux débouchés pour le pétrole et le plastique est un client tout trouvé.

Si Trump avait débuté un bras de fer avec Pékin, Biden poursuit dans la même veine. La bataille pour la première place mondiale est en jeu. On passera sur les amabilités partagées lors d'une rencontre en Alaska.

Pied de nez à Washington, la Chine est devenue un grand consommateur du pétrole Iranien alors que celui-ci est sous embargo américain. En 2020, les 306'000 b/j de pétrole iranien ont transité par la Malaisie, Oman ou les Emirats. Pour les mois à venir, la Chine va importer 850'000 b/j de l’Iran avec un rabais de 3 à 5$ au-dessous du Brent.

Pékin a annoncé son nouveau plan quinquennal. Concernant le réchauffement climatique, le parti reste sur la même ligne qu’auparavant soit une augmentation de 1% des gaz à effet de serre d’ici à 2025. Du côté de l’industrie le programme est connu sous le doux nom de "Made in China 2025".

La Chine a installé 52 GW d’électricité éolienne en 2020 soit le double de 2019. Pour 2021, les estimations flirtent avec les 40 GW. Sur ces bons chiffres, le président Xi Jinping, a ajouté qu’un nouveau système électrique, centré autour des énergies renouvelables, est essentiel à l’économie.

En 2020, la Chine a construit trois fois plus de centrales à charbon que dans tout le reste du monde.

Pékin a finalement abandonné sa volonté de financer l’exploitation de mines de charbon et de centrales à charbon au Bangladesh. Un financement de $ 3,6 milliards avait été accordé par la Chine dans le cadre de sa route de la soie. Pékin met ce changement de cap sur sa nouvelle stratégie climatique, mais des considérations plus économiques pourraient avoir influencé cette décision.

Contrairement au Bangladesh, la Chine investi lourdement dans le charbon au Vietnam. La ICBC, la Banque Commerciale Chinoise va reprendre le financement de la construction de la centrale à charbon Vinh Tan 3. Tenir l’approvisionnement énergétique d’un pays est une arme bien plus efficace que l’argument militaire.

Si vous voulez vous rendre en Chine, rien de plus facile. Il faudra vous injecter un vaccin chinois.

 

Dessin: Marian Kamensky

 

Australie

Après les incendies de 2020, et les cyberattaques continuent de la part du gouvernement chinois, l’Australie enregistre des pluies records depuis 1961 notamment à Sydney et dans la Nouvelle Galles du Sud et le Queensland.

Le barrage Warragamba, qui fournit une grande partie de l’eau potable de Sydney a débordé. Les opérations minières de charbon ont également été arrêtées.

 

Corée du Sud

Les robots Boston Dynamics sont passés à 80% dans les mains de Hyundai et la holding japonaise SoftBank garde les 20% restants. Auparavant, l’Arabie Saoudite géraient ces petits soldats. Sur les vidéos, ils sont charmants.

Cependant, ces robots sont utilisés dans les armées ainsi que dans les polices. Le concept de la police de New York peine à convaincre.

La Corée du Sud ne produit de 5% de son électricité avec du renouvelable. La dépendance au charbon du pays va encore s’étaler sur de nombreuses années.

 

Les robots de Boston Dynamics

 

 

Europe

En Europe, 50% des lignes de train ne sont pas électrifiées et fonctionnent au diesel. Plus de 5'000 trains diesel vont devoir être remplacés. L’hydrogène s’offre de plus en plus comme une alternative.

Les sables du Sahara ont traversé l’Europe ce qui donne une lumière orange marsienne. Des prélèvements effectués à la frontière franco-suisse, début février, ont montré la présence de Césium-137. Lequel serait un reliquat des essais nucléaires effectués par la France dans le Sahara, dans les années 1960.

 

Angleterre

Le variant anglais du corona sonnait l’alarme en début d’année, à la fin de ce mois de mars, l’Angleterre a connu une journée sans décès.

BP développe, en Angleterre, une unité de production d’hydrogène verte de 1 GW d’ici à 2030.

Alors que le pétrole devient de plus en plus difficile à trouver, BP abandonne son ratio vieux pétrole/ gaz contre gisements nouveaux. Ce ratio permettait de contrôler le remplacement les gisements qui s’épuisent.

Le pays met $ 238 millions sur la table pour financer 9 projets afin de réduire les émissions de CO2 et de trouver des moyens pour mettre un prix sur le CO2.

 

Allemagne

VW, qui a annoncé des bénéfices records, va construire 6 usines de fabrications de batteries pour ses voitures électriques, à travers l’Europe et notamment en Hongrie, là où les salaires sont les plus bas. Prix du processus : $ 29 milliards.

Mercedes a commencé à produire sa batterie haute performance pour sa voiture électrique EQS avec une capacité de 700 km.

Le gouvernement va verser € 2,8 milliards aux propriétaires des Centrales Nucléaires afin de les indemniser pour leurs fermetures.

 

Hollande

Suite à une période secouée par les variations des prix du pétrole, Shell a choisi son nouveau PDG . Andrew Mackenzie, ancien PDG du minier BHP et ex BP remplacera Chad Holliday.

 

France

La loi sur le climat est discutée par le parlement. Le seul moyen de savoir qu’il s’agit bien d’une loi sur le climat c’est de se référer à son titre car si l’on se fie au contenu, ça ne ressemble à rien.

Emmanuel Macron, moteur de la vente d’Alstom à General Electric, avait entériné la suppression de milliers d’emplois. Aujourd’hui, le Président remet le métier sur la table, mais cette fois avec EDF et le programme Hercule poussé par la Commission Européenne. L'objectif est de démanteler le producteur d'électricité alors que l'électricité devient un axe stratégique. 

 

Suisse

La société Suisse GreenMotion, qui a installé plus de 10'000 systèmes de recharges de voitures électriques dans le pays, a été vendue à l’américain Eaton. La Suisse prouve une fois de plus sa capacité à financer la recherche pour ensuite livrer ses joyaux aux chinois ou aux Américains.

L'entreprise indépendant de trading pétrolier, Gunvor, basé à Genève, va investir $ 500 millions dans les énergies renouvelables durant les 3 prochaines années. La direction ambitionne de réduire de 40% ses émissions de carbone, et surtout de se préparer une vie après le pétrole, même si l'or noir reste son principal vecteur. A cet effet, elle a créé une entreprise : Nyera (nouvel époque en Suédois) qui va regarder de très près l'hydrogène. Gunvor traite 2,7 millions de barils de pétrole par jour et a vécu une année 2020 record.

Dans les autres entreprises de trading basées en Suisse, Trafigura a des plans pour construire ou acheter 2 GW d'énergies solaires, éoliennes ou de stockage avec une enveloppe de $ 2 milliards d'ici à 2025. Mercuria annonce $ 750 millions pour les renouvelables. Ces entreprises de trading voient une opportunité de commercialiser l'électricité et l'hydrogène.

L’entreprise pétrolière Suisse, Vitol Group a généré un bénéfice de $ 3 milliards en 2020 et affiche son excellente gestion de la crise pétrolière pendant que le baril passait sous les zéros.

Le Crédit Suisse est passé en mode expert afin de ne pas rater une gonfle dans le marché boursier. Après avoir perdu un bras avec Greensill Capital, la banque remet ça avec Archegos et ses "contract for difference" (CFD) qui sont sensés générer un maximum de bénéfices avec des trucs structurés. Le Crédit Suisse est également fortement impliqué dans les énergies fossiles et Roger Fédérer.

 Dessin Ramon Diaz Yanes, Cuba / Cartoon Movement

 

 

Afrique

Mozambique

Des milliers de personnes ont fui la petite ville de Palma située à quelques kilomètres du méga projet gazier piloté par le groupe français Total. Après trois jours de combats, Palma est tombée aux mains des jihadistes de l’Etat Islamique. La province musulmane de Cabo Delgago, frontalière de la Tanzanie et riche en gaz naturel, est confrontée à une violente guérilla depuis plus de trois ans.

Le boom gazier et les investissements à plusieurs milliards de dollars attisent les convoitises. La malédiction du pétrole vaut aussi pour le gaz.

 

Libye

Le pays pompe 1,3 million b/j de pétrole et la National Oil Corp vise les 1,45 d’ici à la fin de l’année et 2,1 d’ici à 4 ans. Les gisements dans le bassin de Sirte, dans le centre ainsi que de Ghadmes dans l’Ouest vont être exploités. Ces chiffres ambitieux vont dépendre du maintien de la paix dans le pays et la réparation des infrastructures. Total, ENI Italie et Repsol Espagne vont aider au financement. 

Les revenus pétroliers devraient s’élever à presque $ 20 milliards avec un baril à 60$ et remplir à 80% les caisses de l’Etat. Les revenus sont gérés par la National Oil Company.

 

Nigeria

La cour italienne n’a pas condamné l’Italien ENI Spa et Royal Dutch Shell Plc dans des cas de corruption dans le domaine pétrolier au Nigéria.

Les deux entreprises ont continué de prétendre qu’elles n’étaient pas au courant de faits de corruption.  

 

 

Phrases du mois

"Les 5% de diminutions d’émissions de CO2, à cause de la pandémie, ont été remarquable, pas pour la grande quantité diminuée, mais pour la petite quantité." Bill Gates

"Peut-être que si nous disons aux gens que leur cerveau est une application, ils commenceront à s'en servir... " Morgan Freeman

"Faîtes-leur manger le mot, vous leur ferez avaler la chose." Karl Marx

"L’e-mobilité a gagné la course. C’est la seule solution pour réduire rapidement les émissions de la mobilité." Hebert Diess, PDG Volkswagen

"Il est absolument impossible qu’il y ait assez de matières premières afin de remplacer les millions de voitures thermiques avec des voitures électriques." Lewis Black, PDG Almony Industries

 

Cette revue s'appuie sur les sources de: Tom Whipple et Steve Andrews d'ASPO USA de Resilience.org, l'humour des chroniques matinales de Thomas Veuillet Investir.ch,  et toutes les informations diverses et variées, récoltées dans différents médias à travers le monde comme FT.com, Bloomberg, RT Russia, NHK, etc.

 

 

 

 

 

 

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org