• 1

GAZ: En 2009, les USA passent devant la Russie

Pour la première fois en sept ans, les Etats-Unis ont devancé la Russie dans la production de gaz et deviennent leader mondial, selon une information parue dans l'AFP, le 25 janvier. Le Département américain de l'Energie annonce une augmentation de 3,7% en 2009.
Le géant russe Gazprom s'est dit inquiet de cette situation, notamment à causes des nouvelles techniques d'extraction du gaz de schiste et du fait que "les surplus de gaz aux Etats-Unis ont déjà mené à une réorientation du gaz naturel liquéfié vers les marchés des pays de l'Union européenne".

Lire la suite

Gazprom reprend ses livraisons de gaz à l’Ukraine

Depuis juillet 2015, la Russie avait cessé ses livraisons de gaz à l’Ukraine. Depuis hier, le robinet de Gazprom est à nouveau ouvert après un payement par Kiev d’un acompte de 234 millions $ pour le mois d'octobre.

La Russie et l’Ukraine étaient parvenues en septembre à un accord à Bruxelles sur les livraisons de gaz russe. L’Union européenne, la Banque mondiale et le FMI ont débloqué 500 millions $ pour assurer les livraisons de gaz jusqu’en décembre 2015. De son côté, Moscou a consenti à une baisse des prix à 227,36 dollars par 1'000 m3. Le gagnant: l'Ukraine qui bénéficie de l'argent frais de l'Europe et de tarifs plutôt avantageux de Gazprom.

Lire la suite

Gaz: Trump veut imposer sa puissance à l’Europe

L’approbation du projet de loi par le Sénat américain de nouvelles sanctions contre Moscou augure de la doctrine Trump: faire des USA la plus grande puissance énergétique de la planète.

Avec la délicatesse d’un éléphant, Washington veut interdire aux entreprises européennes de participer à la construction du nouveau gazoduc Nord Stream 2 qui reliera la Russie à l’Allemagne. Sans se démonter l’équipe Trump propose, en toute modestie, que l’Europe s’abreuve avec le gaz de schiste américain afin de créer des emplois aux USA et sauver financièrement ses entreprises gazières.

Lire la suite

6 CEO s'unissent pour rendre le gaz plus vert que vert

A l’approche du prochain sommet sur le climat de Paris (COP21) début décembre, les compagnies pétrolières cherchent à profiler le gaz pour éviter de fâcheuses conséquences sur leur business model comme l’adoption d’une taxe sur les carburants ou sur les émissions de CO2 au niveau mondial.

Ainsi 6 entreprises : BG Group, BP, Eni, Royal Dutch Shell, Statoil etTotal se sont associés pour affronter en commun cette « nouvelle difficulté ». Manque à l’appel les américains ExxonMobil et Chevron féroces combattants de toutes mesures sur le climat.

Lire la suite

Plus d'articles...

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org