Pétrole News

Pétrole Prix

Pétrole Tendances

AddThis Social Bookmark Button

Pétrole: Le baril a pris 10$ en quelques jours

Comme la petite bête qui monte, qui monte, les cours du pétrole montent, montent et montent. En quelques jours, le baril a pris un billet de 10 dollars à New York et à Londres. Bon le dollars n'est plus ce qu'il n'était mais quand même. Le baril touche les 108$ à New York et 123$ à Londres.

Le coupable désigné est l'Iran qui joue au chat et la souris avec les occidentaux. Le bras de fer entre les deux protagonistes est en train de laisser des traces dans les deux camps. En Iran, la situation économique devient de plus en plus tendue. Les Etats-Unis, en pleine campagne présidentielle, sont en train de voir le prix du gallon dépasser les 4$ en Californie. Bref, nous sommes tous dans la même Galère!

Iran - Europe

Comme l'Europe ne rate jamais une occasion d'être rigolote sur la scène internationale, les 27 joyeux pays viennent de se prendre en pleine figure les sanctions pétrolières contre l'Iran. Afin de pouvoir remplacer le pétrole iranien, l'Europe se donnait jusqu'au 1er juillet 2012 pour activer les sanctions. Bref, nous trouvons du pétrole ailleurs et ensuite nous débutons l'embargo.

En un clic de doigt, l'Iran a décidé de couper immédiatement les robinets pour Total et BP et de refiler les 500'000 barils/jour à l'Inde, la Turquie et à la Chine.

De plus, la Grèce, le joujou de Goldman Sachs, est fortement dépendante du pétrole iranien livré à des prix préférentiels. L'achat d'un pétrole au prix plein ne va certainement pas arranger les affaires du Gouvernement Grec.

Cerise sur le gâteau, la Turquie a annoncé qu'elle ne fait pas partie de l'Europe et qu'elle allait continuer à s'approvisionner en Iran.

Iran - USA

A la suite des différents printemps arabes, l'Iran est en train de devenir une puissance encore plus forte au sein du monde oriental. Alors que le malade qui préside la Syrie risque de plier, l'influence iranienne va s'étendre sur ce pays au plus grand désarroi d'Israël et des USA.

En fait, les occidentaux et les USA sont en train de voir leurs réserves de pétrole passer dans des mains qui ne leur sont pas favorable. Les USA, et plus particulièrement Exxon Mobile, aimeraient bien mettre à genou l'Iran et s'approprier les champs pétroliers convoités depuis la 2ème guerre mondiale. Affaire à suivre.

 

Production - Demande

A part les péripéties iraniennes, la forte demande pétrolière de l'Inde et de la Chine pèse de plus en plus dans la balance offre/demande. L'Arabie Saoudite peine à augmenter sa production et bien que certains experts louent les nouveaux schistes bitumineux, ils ne compensent de loin pas la demande.

Il ne reste que 24$ pour atteindre le niveau de 2008, et ça l'économie mondiale ne peut pas se le permettre.

 

blog comments powered by Disqus

 



Comprendre le Pétrole

AddThis Social Bookmark Button
Mieux Comprendre le Pétrole{ Dim lights }Par Thomas Veillet, MorningBull

Prix Pétrole New York

Prix Pétrole Londres

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Jeff Rubin: Globalisation

AddThis Social Bookmark Button
Quel est l'effet du baril à 100$ sur la Globalisation?{ Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie