AddThis Social Bookmark Button

Energies et Economie: Revue Mondiale Mars 2012

Dans cette rétrospective mensuelle du pétrole et des énergies, vous retrouvez
- Le Transport Maritime dans la tourmente
- Obama demande à l'Arabie l'augmentation de production
- Le FMI prévient que le baril à 100$ met en péril la croissance mondiale
- La Demande mondiale pour 2012: 89,9 millions de barils/jour

Transport Maritime

L'une des victimes du pétrole est: le transport maritime. Et oui! Les moteurs des bateaux utilisent une sorte de pétrole lourd (une qualité inférieure au diesel). Ce carburant se négocie à environ 12 centimes $ le litre. Aujourd'hui, les nouvelles raffineries sont capable de traiter une plus grande variation de qualité de pétrole et du coup, elles diminuent la production de ce "mauvais carburant".
Logiquement les stocks sont en baisse sur les marchés (-2,7% en Chine, -7% en Russie). De plus, pour remplacer son électricité nucléaire, le Japon fait justement appel à ce pétrole lourd peu raffiné.

Inutile de vous dire que les prix ont pris des ailes: +25% depuis janvier 2012!

Les porte-containers sont les plus durement touchés car ils proposent des prix fixes selon les trajets. Les compagnies maritimes ne peuvent pas passer cette hausse à leurs clients.

Il risque d'y avoir des retards dans les livraisons maritimes. Les entreprises européennes et américaines, qui ont délocalisé leur production en Asie, vont avoir le plaisir de payer des notes de transports un peu plus salées. Juste retour des choses!

 

Arabie Saoudite

La bonne nouvelle est venue de l'Arabie Saoudite! Le Ministre du Pétrole Ali al-Naimi a annoncé que son pays est capable de produire 25% de pétrole supplémentaire par rapport à sa production de 10 millions barils/jour, alors que les stocks mondiaux ont augmenté de 58,5 à 60 jours.

Le président Barack Obama a demandé à l'Arabie d'augmenter sa production pour freiner la hausse des prix sur les marchés. Les automobilistes américains sont très sensibles aux prix des carburants. La limite des 4$ a été dépassée dans de nombreuses stations et la moyenne est à 3,96$ le baril (le record est à 4,16$).

Il est à souligné que la qualité du crude supplémentaire livré par l'Arabie Saoudite n'est pas aussi bonne que sa production traditionnelle, ce qui souligne la difficulté de l'exercice.

 

FMI

Christine Lagarde, directrice du Fond Monétaire International, a annoncé à Pékin que les prix élevés du pétrole menacent la reprise économique. Lors de la dernière crise, c'est un pétrole à 100$ qui a déclenché le marasme actuel. Il semble que le monde se soit habitué à ce niveau. Mais résistera-t-il à 120$?

 

AIE

L'Agence Internationale de l'Energie annonce que la demande mondiale devrait atteindre les 89,9 millions de barils par jour. Un record! L'augmentation par rapport à 2011 est de 0,9% alors que la croissance mondiale devrait chuter à 3,7%. Heureusement car une croissance supérieure pousserait la demande bien au-delà de la capacité de production actuelle.

Pour vous donner le vertige, 89.9 millions de barils/jour cela représente:
-  33 milliards de barils pour 2012
- 14,3 milliards de litres par jour soit 31 milliards de kg CO2 par jour

Quand nous parlons qu'il y a un gros soucis de production pour arriver à ces capacités, le fait qu'il n'y ait pas de solution réaliste ne veut pas dire que le problème n'existe pas!

 

Mer du Nord

Une importante fuite de gaz a été détectée dimanche 25 mars 2012 sur la plateforme d'Elgin-Franklin de Total, au large de l'Ecosse en mer du Nord. Les 238 employés ont dû être évacués tandis que le gaz s'échappe toujours dans la mer.

 

USA

Le gouvernement américain a annoncé des mesures pour faciliter et accélérer l'octroi de permis de forages pétroliers et gaziers sur la terre ferme. Le délai moyen d'octroi d'un permis de forage pourrait passer de 298 à environ 60 jours. Celles-ci devraient entrer en vigueur début 2013. Selon le secrétaire à l'Intérieur Ken Salazar, les nouvelles procédures seront proches de celles déjà adoptées pour les forages en mer.

Avant les élections, le Président Obama désire faire croire à ses citoyens qu'il va réduire la dépendance des Etats-Unis par rapport au pétrole étranger en favorisant la production locale.

Face à la hausse du prix de l'essence et à huit mois de l'élection présidentielle, les élus républicains au Congrès accusent le président Barack Obama de ne pas avoir ouvert suffisamment de terrains à l'exploration. Drill baby drill!  Ci-dessous, deux vidéos, l'une d'Obama, l'autre de Mitt Romney (en anglais)

Dim lights           Dim lights

Comprendre le Pétrole

AddThis Social Bookmark Button
Mieux Comprendre le Pétrole{ Dim lights }Par Thomas Veillet, MorningBull

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Jeff Rubin: Globalisation

AddThis Social Bookmark Button
Quel est l'effet du baril à 100$ sur la Globalisation?{ Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie

Peak oil et Politique

AddThis Social Bookmark Button
Interview Susan Krumdieck{Peak Oil Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie