AddThis Social Bookmark Button

L'AIE demande plus de Pétrole à l'OPEP

A l'approche de l'été et pour faire suite à la baisse de production de l'Arabie Saoudite depuis ces derniers mois, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) montre des signes de panique. L'Agence a demandé à l'OPEP d'augmenter sa production de pétrole d'ici à leur prochaine réunion dirigée par l'Iran et son fantasque président Mahmoud Ahmadinejad en personne.

De son côté les pays producteurs sont en train de se satisfaire d'un prix à 3 chiffres du baril. Selon l'étude "Centre for Global Energy Studies" d'Arabie Saoudite, ce pays a besoin d'un baril à 91$ pour supporter les largesses financières que la monarchie a décidé de donner à son peuple pour éviter le "Printemps Arabe". De son côté, les américains commencent à réduire leur consommation.

"Puisque la demande mondiale de pétrole augmente de façon saisonnière de mai à août, il y a un besoin clair et urgent pour davantage d'offre", supplie l'AIE, qui représente les intérêts des USA et de l'Europe en particulier. Actuellement la demande mondiale est estimée à 89.2 million de barils par jour soit 1,3 millions de plus que l'année passée à la même époque. Jamais dans l'histoire de l'humanité nous avons consommé autant de pétrole et la production n'arrive plus à suivre.

La demande de pétrole a baissé de 190'000 barils jour aux USA. Par contre, elle a augmenté de 1,5 million de barils jour en Chine.

La Spéculation montrée du doigt

Les prix du pétrole restent à des niveaux élevés. La semaine dernière, l'OPEP avait trouvé un bouc-émissaire pour expliquer un baril à 100$: les spéculateurs. Mais mettez-vous à la place de tout investisseur. La probabilité que le baril augmente d'ici à l'été est assez grande, pourquoi ne pas monter dans le train? Mais de l'autre côté, à combien se monte la plus-value spéculative? 20 - 30$ le baril? Cela signifie même sans spéculation, les prix sont déjà très élevés.

Le bureau exécutif de l'AIE exhorte ainsi les pays producteurs à agir rapidement pour "permettre d'éviter les conséquences négatives que pourraient avoir sur l'économie mondiale un nouveau resserrement du marché" et "encourage tout engagement de hausse de l'offre".

L'OPEP commence à apprécier un Pétrole à 100$

De son côté, les pays de l'OPEP ont tout intérêt à garder des tarifs élevés pour faire face au mécontentement actuel de leurs citoyens et à l'argent qu'ils vont utiliser pour acheter toute envie de se révolter. Il est paradoxal de souligner que se sont les automobilistes du monde entier qui financent cette stratégie. Chaque mois, les USA et l'Europe exportent plusieurs dizaines de milliards de dollars vers les pays du Moyen-Orient. Leurs revenus devraient dépasser les 1'000 milliards de dollars cette année. Tout cet argent, qui s'évade en direction des pétro-monarchies pourrait être bien utile afin de relancer la croissance américaine et européenne.

Ainsi, l'OPEP a déjà annoncé qu'elle n'allait certainement pas augmenter sa production, même si la Libye ne produit plus une goutte depuis plusieurs mois et que ce manque n'a pas été compensé.

La Chine et la Russie ferment leur marché

Le phénomène nouveau réside dans la fermeture des marchés de la Chine et de la Russie. Cette dernière vient d'imposer des taxes de 44% sur les produits raffinés comme le diesel et l'essence. Ditto pour la Chine. Cette stratégie est utilisée pour garder la production raffinée à l'intérieur du pays et freiner l'exportation. Certainement les premiers frétillements d'une situation de peak oil....

 

blog comments powered by Disqus

Comprendre le Pétrole

AddThis Social Bookmark Button
Mieux Comprendre le Pétrole{ Dim lights }Par Thomas Veillet, MorningBull

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Jeff Rubin: Globalisation

AddThis Social Bookmark Button
Quel est l'effet du baril à 100$ sur la Globalisation?{ Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie

Peak oil et Politique

AddThis Social Bookmark Button
Interview Susan Krumdieck{Peak Oil Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie