AddThis Social Bookmark Button

Energies et Economie: Revue Mondiale Mars 2014

Dans cette édition de l'inventaire mondial des Energies, vous trouvez:
- Formule 1: les vrooooom remplacés par des teuf teuf hybrides 
- Libye: un tanker Coréen ramené à l'ordre par la Navy Américaine
- Russie: Auprès la guerre froide atomique, la guerre énergétique
- USA: les majors pétrolières coupent leurs investissements
- Chine: pollution et croissance économique vont de paire
- Iran: le pays se fait pomper son gaz par le Qatar.
- Brésil: les pétrodollars pour la FIFA et les Jeux Olympiques ont disparus

Le pétrole a roupié durant tout le mois de mars. New York à 101,58 (102.40,$ en février) et à Londres pour arriver à 107,76  (108,96$ en février)

L'uranium baisse: 34.70$ en mars (35.50$ la livre en février 2014).

 

Monde

Les dommages économiques occasionnés par les catastrophes naturelles et désastres d'origine humaine ont atteint 140 milliards de dollars (125 milliards de francs) len 2013 (196 en 2012). Les catastrophes ont coûté la vie à quelque 26'000 personnes, dont la grande majorité - 20'600 - en Asie, soit 12'000 de plus qu'en 2012.

Le GIEC annonce un réchauffement climatique encore plus dévastateur que prévu.

 

IEA (Agence Internationale de l'Energie)

L’agence, qui se trompe plus vite que son ombre dans ses estimations pétrolières, a augmenté ses prévisions de consommation pour 2014. Nous devrions atteindre les 92,7 millions de barils par jour (un peu plus de 15 milliards de litres par jour).

 

OPEP

Le cartel du pétrole a eu un excellent mois de février avec une production de 30,1 millions de barils par jour grâce à l'Irak et l'Iran. (+1,7 million de barils/jour par rapport à 2008).

Russie

Pendant que l'Europe constate sa dépendance énergétique maladive face à la Russie, elle regarde l'Ukraine en se disant: à quand mon tour? Pour être certain de dépendre encore plus de Moscou, les travaux vont bon train pour continuer le gazoduc South Stream qui va contourner l'Ukraine et livrer le précieux gaz Russe aux pays du sud de l'Europe. A l'époque, les européens avaient refusé de financer le gazoduc Nabucco qui expédiait le gaz d'Iran et du Kazhakstan via la Turquie et en évitant la Russie.

Des sénateurs américains très futés insistent pour exporter leurs gaz de schiste vers l'Europe afin de limiter l'influence russe. Le problème: les USA importent déjà du gaz pour leur propre consommation! En exportant une partie en Europe, les USA devraient en importer encore plus. Relevons l'aspect positif: certains sénateurs américains ont pris connaissance de l'existence d'un continent appelé Europe. La prochaine étape: le situer sur la carte du monde.

La peur de l'arme atomique durant la guerre froide, a été remplacée par la peur énergétique!  Je ne sais pas lequel des deux est le plus effrayant! Ci-dessous la dépendance énergétique de l'Europe et pourquoi Obama peut se permettre de bomber le torse alors que ses relations économiques avec la Russie sont insignifiantes.

 

USA

Le géant pétrolier britannique BP est à nouveau autorisé à prendre part aux appels d'offres publics aux Etats-Unis, selon un accord signé le jeudi 13 mars avec l'Agence américaine de protection de l'environnement. Les autorités américaines avaient exclu BP de toute attribution de contrat fédéral en novembre 2012, après la marée noire de 2010 dans le golfe du Mexique. Cela l'empêchait notamment d'obtenir du gouvernement de nouvelles concessions d'explorations. BP, qui avait plaidé coupable pour cette marée noire, avait dû payer une amende de plus de 4,5 milliards de dollars.

En août 2013, la compagnie avait engagé une action en justice contre les Etats-Unis, après s'être vue exclue de trois appels d'offres fédéraux. BP demandait à la justice de lever cette interdiction « punitive, excessive, arbitraire et capricieuse » et donc de la déclarer « nulle et vide de substance ». Ca ne s'invente pas! Bingo, les autorités ont cessé la procédure et BP est de retour au business.

Dim lights

Pendant que BP fête son retour aux USA, Royal Dutch Shell va couper ses dépenses d'exploitation de 20% sur le territoire américain. Selon son CEO, il n'est pas normal que la compagnie investit 36% de ses 80 milliards $ aux USA alors que cette unité perd de l'argent (à la pelle).

La vague de froids qui plane sur les USA a pesé de ses petits muscles sur la production de pétrole de schiste dans le Dakota du Nord et 933'000 barils jour ont été extraits au mois de janvier (-43'000 par rapport au peak de novembre).  660 forages sont en attente d’être mis en service dès que le soleil fera une apparition. Il faudra attendre juin pour connaître les véritables dégâts sur la production. Les USA espèrent augmenter la production pétrolière de schiste de 1,5 million b/j d’ici au début 2016. Cela devrait couvrir les 10% des besoins nationaux.

ExxonMobil, l'énorme machine a créé du bénéfice, pense que les USA doivent exporter leur pétrole et leur gaz. Grâce à cette action, le CEO Tillerson annonce que 452'000 emplois sortiraient d'un chapeau magique. Vous noterez la précision du chiffre, 452 pas 450!

Basé sur cette annonce d'ExxonMobil, je vous passe le graphique ci-dessous. Profits des entreprises américaines et la population avec un job.

En vert : les profits des entreprises US.
En rouge : le pourcentage de la population avec un travail
Source: Investir.ch

 

Canada

D'ici à 2035, les pontes du pays pensent que le Canada pourra produire 5 millions de barils par jour dans les différentes sources pétrolières comme les sables bitumineux, dans l'arctique et les autres trucs de schiste. Cela placera le pays dans le top des pollueurs mondiaux. Les dirigeants ont de quoi se réjouir d'autant que la population canadienne est aussi réactive qu'un labrador durant une sieste.

 

Allemagne

Environ 30'000 personnes ont manifesté dans plusieurs grandes villes allemandes pour protester contre le ralentissement des subventions aux énergies renouvelables. Face à la pression des lobbies industriels, une réforme de la loi sur les énergies renouvelables est à l'agenda du conseil des ministres début avril. Le ministre de l'économie et vice-chancelier, Sigmar Gabriel, a déjà annoncé qu'il comptait en particulier réduire les subventions à l'éolien terrestre ou la biomasse. C'est vrai que le charbon est nettement meilleur marché et procure de solides bénéfices aux électriciens.

L'Allemagne a prévu de se passer totalement de l'énergie nucléaire à partir de 2022 et veut assurer 80 % de sa consommation d'électricité avec les énergies renouvelables d'ici à 2050, contre 25 % actuellement.  L'ambiance devrait se réchauffer dans les années à venir.

Le groupe énergétique RWE a vendu sa filiale pétrolière au Russe Gazprom. RWE tente de lever des fonds pour essuyer les ardoises passées. L'escapade en Crimée de Poutine ne doit pas impacter le business local, non?

Chine

Le géant pétrolier Sinopec recherche de l'argent pour suivre la hausse des coûts d'exploitation. A l'instar de la plupart des compagnies étatiques chinoises, Sinopec est présente sur les bourses de Pékin et Hong Kong. Cependant, elle ne veut en aucun cas perdre le contrôle sur son actionnariat, détenu à 70% par le gouvernement. Seule solution pour trouver de l'argent: vendre les actions de filiales créées pour l'occasion: Sinopec envisage de vendre 30% de son réseau de stations-services. Une vache à lait qui lui rapportera la somme de 20 milliards $.

Afin de réduire la pollution, la création de voitures moins polluantes est une piste identifiée par le gouvernement. 20 millions de nouvelles voitures vont être immatriculées cette année.

L'équation entre la pollution de l'air et la croissance économique pose des maux de tête aux dirigeants. Le Premier Ministre Li Keqiang a mentionné que 71 des 73 importantes villes du pays n'ont pas atteint leurs objectifs environnementaux et que Pékin présente une copie de 189 jours hors catégorie durant 2013. Pékin, Hebei, et Tianjin produisent le 30% de la pollution du pays. Ces 3 régions produisent le 55% de l'acier, 40% du ciment et 52% de produits pétroliers. En même temps, Li Keqiang souhaite une croissance économique de 7,5% pour 2014. Qui dit augmentation du PIB, dit augmentation d'énergie (pétrole, gaz, charbon)

Pour assurer la croissance de son PIB, la Chine engloutit 3,5 milliards de tonnes de charbon par an (4x la consommation américaine) soit plus de 9 Gigatonnes de CO2.

Dim lights

 

Japon

Deux centrales nucléaires devraient être remise en service sur le 50 actuellement en mode "stand by". Le président Abe tente de redresser financièrement le pays et pense que les centrales nucléaires vont réduire les dépenses d'importations de gaz.

Rien à voir avec l'énergie, mais c'est une bonne nouvelle: le Japon va cesser la chasse à la baleine.

 

Arabie Saoudite

En très mauvaise santé, le roi Abdallah, 90 ans, a désigné son demi-frère, Moqren, 69 ans, comme le prochain prince héritier. Au royaume, le pouvoir se transmet d'un frère à l'autre, en respectant le droit d'aînesse, parmi les fils de l'ancien roi Abdel Aziz Ibn Saoud, fondateur du royaume. L'un des fils du roi Abdallah, Mitab va devenir second vice-Premier ministre. Ce poste était jusqu'à présent occupé par le prince Moqren, qui avait dirigé jusqu'en juillet 2012 les services de renseignements. Nous voilà rassuré. La stabilité du pays est assurée tout comme la production pétrolière.

Le président Obama est allé faire un petit coucou au roi et à la famille Abdallah. Les relations entre l'Arabie et les USA sont limites glaciales en ce moment. En misant tout sur le pétrole de schiste, les américains se sont distancés du pétrole saoudien. Avec les prévisions à la baisse des forages de schiste, il y a comme des indices qui montrent que Washington est en train de voir son erreur stratégique. A l'image d'un éléphant dans un magasin de porcelaine, les Yankee tentent également de reprendre la main dans la crise actuelle en Syrie ou la Russie et l'Arabie sont des éléments incontournables.

 

Israël

Pour ajouter un peu plus de complexité à la géopolitique de la région, l'armée israélienne a arrêté un bateau qui transportait des missiles iraniens pour la bande de Gaza.

 

Iran

C’est la fête ! Depuis que les américains ont relâché la bride, la production pétrolière est montée à 1,6 million b/j. Peut-être que bientôt, l’Iran rachètera le Paris-St-Germain et le maillot du FC Barcelone. Mais pour l'instant le pays est toujours dans une situation financière très délicate car le gouvernement est à cours de cash. Les subventions pour l'essence devraient être supprimées ce qui doublerait les prix à la pompe et ceux de l'électricité. Le tout va forcément influencer la côte d'impopularité du président sans toutefois égaler le niveau du président au scooter. L'inflation galope à un rythme de 32% /an et le paiement de 12$ accordés à 60 millions d'iraniens pauvres vont être supprimés. Avant la fête, il va y avoir des souffrances.

L’aide de l’Iran au régime Syrien d’Assad, via un recrutement intensif de Shiites iraquiens, pourrait être mis sur la table lors des prochaines négociations avec les américains sur le thème du nucléaire.

L’Iran a signé un accord de distribution de gaz à Oman via un gazoduc de 200 km. L’objet devrait transporter du gaz pour une quantité de 25 milliards de kg de CO2 par année. Cette transaction est stratégique pour Oman car sa production gazière est presque entièrement utilisée afin de transformer l’eau en vapeur pour extraire le pétrole.

L'Iran a également haussé le ton pour l'exploitation de son champs gazier de South Pars. La concession est actuellement dans les mains du chinois CNPC qui l'avait obtenue en 2009 après que la France avait dû renoncer à son exploitation sous la pression des gardiens du monde: les USA. Cette concession de 4,7 milliards $ n'est toujours pas exploitée. Le problème: ce champs gazier s'étend jusqu'au Qatar, et Doha est en train de l'exploiter. Chaque minute qui passe diminue les profits probables pour l'Iran et génère du cash pour le Qatar.

 

Irak

Le pays est sur le point d’en devenir deux. Les Sunnites et les Kurdes au nord et les Shiites au sud. Au nord ça pète de partout avec 30-40 attaques suicides et des centaines de morts mensuellement, au sud c’est un peu plus relax.

Au Nord, le pipeline se fait exploser au même rythme que les frasques de Justin Bieber (presque quotidiennement). Les Kurdes espèrent pouvoir exporter leur pétrole vers la Turquie et se distancer de Badgad. Le soucis actuel est le flot de réfugiés Sunni qui viennent de la province de Anbar et qui évitent les régions peuplées par les Shiites.

La grande question est : combien de temps ces deux Iraks vont pouvoir coexister et combien de temps le Sud pétrolier va pouvoir profiter du calme.

Lybie

Un tanker Sud-Coréen a réussi à faire le plein de pétrole. Cependant, ce pétrole avait été détourné par les milices anti-gouvernementales à El Sider. L’armée a été appelée en renfort mais n’a pas réussi à éviter le chargement ainsi que le départ du bateau. C’est vrai qu’un tanker chargé à bloc avance très rapidement à plus de 10 km heure sur les flots.
Bref, le Premier Ministre, en charge du dossier, a été viré par le Congrès et ce brave homme a quitté le pays avec des charges de corruption dans ses bagages (et certainement une valise de cash). Cependant, c'est la Navy américaine qui s'est chargée de rapatrier ce tanker à la case départ! On pourrait en faire un film.

Un autre soucis pour les Européens. Le gaz naturel livré par gazoduc en Italie toussotte un peu. C’est pas de bol pour l’Europe qui dépend encore plus du gaz Russe.

Dim lights

 

Australie

La saison de Formule 1 a débuté sur les chapeaux de roues. Cette année la nouvelle réglementation impose une consommation de 100 litres de carburants à l'heure. Quel pringre. Du coup, des moteurs hybrides sont entrés dans l'arène. Petit soucis, les moteurs ne font plus le vrooommm matcho, mâle et remplis de testostérones. A la place un espèce de teuf, teuf. Les promoteurs sont fous de rage contre la F1 car seuls les vroommm font vendre des tickets. On n'ose pas imaginer le succès des E-Formule 1 (voitures électriques) qui vont s'élancer cette année.

Dim lights

 

Suisse

Les ventes de gaz naturel (pas si naturel que ça) en Suisse ont augmenté de 5,4% en 2013 par rapport à 2012 à 39,96 milliards de kWh. Le biogaz augmente de 12% à 97 millions de kWh répartie 50-50 entre le chauffage et le carburant.  Le nombre de véhicules qui utilisent le gaz comme carburant est passé à 11'287 en 2013  (+ 188) par rapport à 2012. Un voiture au gaz naturel produit autant de CO2 qu'une voiture diesel mais les campagnes de pub gazière ne s'étendent pas sur le sujet.
Il existe 140 stations de gaz à travers la Suisse.

 

Nigéria

Le président Goodluck Jonathan a fait appel à une entreprise d'audit internationale afin un éclairage sur la disparition de 20 milliards de $ en revenus pétroliers. Il y en a qui perde un avion, d'autre 20 milliards de $!

 

Brésil

Le Brésil se réjouissait de payer la Coupe du Monde de foot et les Jeux Olympiques avec les revenus du pétrole et du gaz. De larges champs pétroliers se trouveraient à des milliers de mètres sous l'océan. Le pays a été rattrapé par la réalité du terrain: les forages sont techniquement hors de portée et trop coûteux. Du coup, Dilma Rousseff doit se débrouiller pour payer la petite enveloppe aux dirigeants de la FIFA.

Pour extraire ce pétrole off-shore, les investissements sont trop importants et seuls les chinois sont encore dans la course. De plus avec l'énorme sécheresse actuelle, le barrage d'Iguassu n'arrive pas à produire l'électricité nécessaire. Le pays puise dans son gaz naturel et réduit ses exportations.

Dim lights

Venezuela

Le Président Nicolas Maduro tente de faire revenir les majors pétrolières afin de redresser les finances du pays mais la Banque Mondial ne se satisfait pas des conditions de dédommagement à ConocoPhillips pour sa nationalisation en 2007.

Dans le pays, la pénurie touche tous les domaines y compris les implants mammaires. Dans cet entre de Miss Monde, plus de 30'000 opérations de ce type sont ainsi pratiquées chaque année.

De l'autre côté de la répression, l'opposition se renforce. Ainsi des dizaines de milliers de manifestants ont rempli l'avenue Francisco de Miranda à Caracas, le samedi 22 mars, à l'appel de Leopoldo Lopez, le dirigeant de l'opposition détenu depuis le 18 février dans une prison militaire. Encore un pays pétrolier qui vacille.

Dim lights

Citation du mois

Les pays riches ignorent leur plus grande vulnérabilité: leurs dépenses intenables d'énergies.
L'énergie bon marché crée une économie gourmande en pétrole et en gaz et propose un capitalisme de croissance. Une énergie chère va tuer ce miracle. Dans ce brave monde, les pays exportateurs de pétrole et de gaz vont se comporter comme des maîtres et les pays importateurs comme des esclaves. Il va y avoir de plus en plus d'Ukraine
s. Andrew Nikiforuk

 

Sources: avec Tom Whipple, resilience.org et toutes les informations récoltées dans différents médias à travers le monde

blog comments powered by Disqus

Comprendre le Pétrole

AddThis Social Bookmark Button
Mieux Comprendre le Pétrole{ Dim lights }Par Thomas Veillet, MorningBull

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Jeff Rubin: Globalisation

AddThis Social Bookmark Button
Quel est l'effet du baril à 100$ sur la Globalisation?{ Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie

Peak oil et Politique

AddThis Social Bookmark Button
Interview Susan Krumdieck{Peak Oil Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie