AddThis Social Bookmark Button

Pétrole: L'OPEP prévoit une légère baisse pour 2012

L'OPEP a légèrement abaissé ses prévisions de demande de pétrole pour l'année 2012. La crise en Europe et aux USA diminuent les quantités consommées bien que la Chine continue sa course-poursuite.

L'organisation produit le 30% des capacités mondiales, estime une consommation de 88,87 millions de barils par jour en 2012, au lieu des 89,01 prévus le mois dernier.

"Cet ajustement reflète le ralentissement de la croissance dans l'OCDE [Organisation de coopération et de développement économiques], qui devrait se répercuter sur la Chine et l'Inde et donc avoir un impact sur la consommation de pétrole dans l'année à venir".

 

Baisse dans les transports et l'industrie

"Les activités manufacturières et le commerce devraient être touchées mondialement. Déjà, la consommation de pétrole dans les secteurs des transports et de l'industrie a sensiblement ralenti", selon l'OPEP et la zone euro était au "centre des incertitudes". Si cela n'est pas enfoncer une porte ouverte!

Pour 2011, le cartel pétrolier laisse sa prévision quasi inchangée, à 87,80 mbj, contre 87,81 mbj le mois dernier. Cela représente 0,86 mbj de plus qu'en 2010.

Les douze pays de l'OPEP maintiennent leur prévision de croissance mondiale à 3,6 % pour 2011 et 2012 mais listent les risques : "Les mesures d'austérité prévues, dans la zone euro mais aussi dans les autres pays de l'OCDE, le ralentissement dans les pays en développement, en particulier la Chine et l'Inde, et la situation économique toujours morose aux Etats-Unis sont des facteurs qui nécessitent une attention particulière."

De l'autre côté, c'est une assez bonne nouvelle, car les producteurs ont toujours de plus en plus de peine à approvisionner les marchés. Les prix restent à un niveau qui pénalise l'économie mondiale.