Pétrole News

Pétrole Prix

Pétrole Tendances

AddThis Social Bookmark Button

Energies: Les USA devraient revenir le No1 selon l'AIE

Une fois de plus l'Agence internationale de l’énergie (AIE) s'illustre par une publication surprenante dans son "World Energy Outlook 2012". Dans le coup de pub de cette année: les hydrocarbures de schiste.
Après l'annonce du peak oil, cette fois, la planète regorge de pétrole pour les siècles à venir.

L'Agence annonce que les Etats-Unis deviendront le plus gros producteur de pétrole en 2017, et exportateur dès 2030 grâce aux hydrocarbures de schiste. Les experts de l'AIE admettent qu'ils sont loin d'avoir une confiance absolue dans leur propre pronostic! Cependant, de nombreux journaux ont repris le communiqué de presse sans aucun esprit critique et recul.

Dans son rapport de 2011 (qui entre en conflit avec celui de cette année), l’agence soulignait que l’Arabie saoudite resterait le premier pays producteur de pétrole jusqu’en 2035. Aujourd'hui l’AIE explique que « les développements de l’énergie aux Etats-Unis sont de grande ampleur et leurs effets pourraient être ressentis par-delà l’Amérique du Nord et le secteur énergétique.

 

L'Indépendance Energétique des USA: C'est encore loin l'Amérique?

Analysons cette annonce. Les USA produisent 7,8 millions de barils de brut par jour et 1 million de barils avec leurs céréales. La production américaine de pétrole (et de ses substituts) produit 11 millions de barils par jour. De l'autre côté, nos amis américains consomment 18,8 millions de barils par jour. Même avec une diminution de la consommation réalisée avec l'efficacité énergétique, la différence est substantiel.

D'autant que nous pourrions croire que les USA produisent autant que l'Arabie Saoudite ou la Russie, mais comme le souligne Matthieu Auzanneau dans son blog (oil man) les projections de l'AIE additionne à la production de pétrole celle de gaz naturel liquide (en anglais NGL, pour Natural Gas Liquid). Les NGL, essentiellement du propane, ne peuvent pas, dans la plupart des cas, se substituer au pétrole. En particulier, un tiers seulement des NGL peuvent servir de carburant à un moteur. Si l'on exclut ces NGL, la production américaine de pétrole brut au sens strict n'atteint plus que 6,2 Mb/j, tandis que celle de l'Arabie Saoudite s'élève à 9,9 Mb/j.

 

L'Electricité: la nouvelle vague

Selon l’AIE, le prix du kilowattheure en Europe devrait dépasser de 50% celui des Etats-Unis d’ici à dix ans et être trois fois plus élevé qu’en Chine (qui sera l’un des principaux exploitants de gaz non-conventionnels au côté des Etats-Unis et de l’Australie).

 

Info ou Intox: Gaz de Schiste

L'exploitation du gaz de schiste est-elle la voie à suivre absolument pour les pays européens? Sur ce point, l'AIE en fait sans doute un peu trop. Tout d'abord, son rapport n'aborde pas la question très controversée des dégâts sur l'environnement. Ensuite, il est difficile de prendre pour argent comptant  son travail de lobby et d'allégeance aux Etats-Unis qui viennent de vivre leur campagne présidentielle

 

Pour l'AIE, en 2035 c'est

+ 35% : L'augmentation de la demande de toutes les énergies confondues d'ici à 2035. Le 60% de cette augmentation vient de la Chine, de l'Inde et du Moyen-Orient.

La production de pétrole est prévue à 99,7 millions de barils par jour (89,9 millions aujourd'hui).

+100% d'automobiles en plus d'ici à 2035 à 1,7 milliards d'unités

Le prix moyen du baril de brut devrait atteindre les 125 dollars, contre 107$ aujourd'hui. Pour mémoire, en 2000, l'AIE prévoyait un baril à 25$ pour 2010 et une consommation de 99 millions de barils par jour. (en réalité 71$ le baril et 87 millions/jour).

Sur les 7 milliards d'habitants, 1,3 milliard n'ont toujours pas accès à l'électricité et 2,6 milliards sont privés de combustibles et technologies modernes de cuisson

Le 1er producteur de pétrole en 2020 sera les Etats-Unis, qui dépasseront l'Arabie saoudite et la Russie grâce à l'exploitation des hydrocarbures de schiste. Ils seront un exportateur net de brut vers 2030, et seront auto-suffisants vers 2035.

Les pays de l'OPEP produiront 50% du pétrole contre 42% aujourd'hui. L'Irak deviendra le deuxième exportateur de pétrole mondial, grâce à la demande chinoise.

Près de la moitié de la progression de la production mondiale de gaz d'ici 2035 sera assurée par les gaz non conventionnels (essentiellement les gaz de schiste). Les grands pays producteurs en sont les Etats-Unis, la Chine et l'Australie. 

Les énergies renouvelables représenteront 33% de la production mondiale d'électricité. Elles dépasseront le charbon, qui est aujourd'hui la première source de production d'électricité. Pour le nucléaire, l'agence prévoit une baisse malgré l'apport de la Chine, l'Inde et la Russie.
L'électricité en général progresse très vite dans le monde : sa consommation croît deux fois plus vite que la consommation globale d'énergie.

 

blog comments powered by Disqus

Comprendre le Pétrole

AddThis Social Bookmark Button
Mieux Comprendre le Pétrole{ Dim lights }Par Thomas Veillet, MorningBull

Prix Pétrole New York

Prix Pétrole Londres

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Jeff Rubin: Globalisation

AddThis Social Bookmark Button
Quel est l'effet du baril à 100$ sur la Globalisation?{ Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie