• Comprendre le Business des Energies

    Pétrole, Gaz, Charbon, Nucléaire, Renouvelables
  • 1

Banque Nationale Suisse


PicEnergie - 2000Watts.org

Les Enjeux Energétiques vont modifier nos vies dans les années à venir. Informer et entrer dans les coulisses pour mieux les comprendre: voilà notre Mission.
Retrouvez-nous sur:

.

Réunion OPEP: La Production reste inchangée

Hier jeudi 14 juin à Vienne, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a décidé de laisser inchangé son plafond de production fixé en décembre 2011. Cependant, les dirigeants demandent une meilleure discipline de l'ensemble de ses membres afin d'enrayer la dégringolade des cours du baril. Officiellement, la production totale ne devait pas dépasser les 30 millions de barils/jour. Cependant elle a atteint les 31,34 millions b/j en avril et 30,93 mio b/j en mai.

Mais est-ce que cette baisse n'a-t-elle pas été fomentée par les USA?

Vous imaginez bien qu'à plus de 100$, il y a toujours des petits malins qui essayent d'en profiter, surtout que certains pays font face à des budgets qui nécessitent l'entrée de pétrodollars ou pour éviter leur "Printemps Arabe" (Arabie Saoudite, Libye, Irak pour ne pas les citer).

 

Cette situation arrange Obama et l'Arabie Saoudite

Depuis plusieurs mois, l'Arabie Saoudite a fortement augmenté sa production pour atteindre les 10 millions barils/jour. Officiellement, cette augmentation devait compenser le manque iranien et libyen sur les marchés. Il se peut également qu'à l'approche de la présidentielle américaine, la maison blanche aurait fait pression sur l'Arabie afin de faire chuter les cours et les prix de l'essence à la pompe des électeurs américains. 
Bon prince, l'Arabie peut se permettre un baril à 90$ pour respecter son budget. Cependant à ce niveau, c'est l'Iran et le Vénézuela qui souffrent. Une pierre, deux coups pour le Président Obama.

Depuis le mois de mars, les cours se sont effondrés de 30 dollars, glissant à Londres à des niveaux plus vus depuis un an et demi, autour de 97 dollars le baril.

Le Venezuela et l'Iran, les deux pays les plus conservateurs de l'organisation, avaient fermement mis en cause en début de semaine les pays du Golfe, coupables selon eux de grossir exagérément leur offre et de déstabiliser le marché. Plusieurs ministres avaient d'ailleurs évoqué la possibilité de recourir ultérieurement à une réunion extraordinaire du cartel si les prix s'enfonçaient sous 90 dollars. Mais ne vous faites pas de soucis, à 90$ le baril, l'Arabie va intervenir sinon elle risque de boire la tasse!

La prochaine rencontre, ordinaire, du cartel aura donc lieu le 12 décembre 2012.

 

 

Notre Mission

La géopolitique énergétique, l'accessibilité des énergies et le climat vont modifier nos vies, nos régions, nos pays dans les années à venir. Entrer dans les coulisses pour mieux comprendre ces enjeux et vous faciliter les décisions.

Mise à Jour

Pour répondre aux nouvelles technologies et à la forte croissance du nombre de lecteurs, le site 2000Watts.org est en train d'être migré sur PicEnergie.org. Les 1'305 articles publiés depuis 2008 sont manuellement transférés. D'ici à quelques mois, vous pourrez surfer à l'identique sur les deux sites.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org