Pétrole News

Pétrole Prix

Pétrole Tendances

AddThis Social Bookmark Button

Pétrole et Energies: Situation Mai 2011

Pétrole, Gaz, Charbon et l'Electricité. Nous vous proposons un tour du monde des diverses énergies durant le mois ce mois de Mai 2011.

Le baril de pétrole est descendu en dessous de 100$ à New York et sous la barre des 110$ à Londres. Il semble que les spéculateurs ont vendu certaines de leurs positions suite aux craintes venues d’Europe et particulièrement de la Grèce, de l’Italie, de l’Espagne et la chute de l’Euro.

Avec plus de 89 millions de barils par jour, c’est la première fois depuis 2007 que le monde consomme plus de pétrole qu’il n’en produit. Si la situation continue, les pays devront puiser dans leurs réserves et nous devrions voir monter les prix, à moins que l'économie ne s'écroule à nouveau.

AIE – OPEP : Panique à bord

L’Agence Internationale de l’Energie a demandé avec insistance à l’OPEP d’augmenter sa production pétrolière afin d'éviter des effets négatifs sur l'économie mondiale. La demande de l'Agence est urgente et claire.
L’AIE est en train de tirer la sonnette d'alarme depuis que la l'Arabie Saoudite n'a pas compensé les 1,6 millions de barils manquant de la Libye et l'augmentation de la demande chinoise et indienne.
L’Arabie Saoudite avait créé la surprise en mars dernier. La question qui se pose : est-elle encore capable d’augmenter sa production?

Malgré que la demande mondiale qui dépasse actuellement la production, il est de plus en plus probable que l'OPEP ne va pas augmenter ses quotas de production lors de la prochaine rencontre en juin.
D'ailleurs cette prochaine réunion de l'OPEP pourrait être fort intéressante. Dans un tour de passe-passe dont le président iranien Ahmadinejad a le secret, il a licencié son ministre du pétrole. Grâce à cette manipulation, il présidera cette assemblée. Compétent le gars!
Selon toute vraisemblance, il va tenter d'influencer les autres membres pour laisser le prix du baril au dessus de 100$.

Finalement, l'Arabie Saoudite a besoin d'un baril à 91$ afin de financer les offrandes données à son peuple pour éviter qu'il ne se révolte. L'Arabie profite de remercier les automobilistes du monde entier pour leur support inconditionnel.

Pétrole

La semaine dernière le Sénat américain a rejeté une nouvelle loi qui aurait bloqué tous les recours d'associations écologiques contre des nouveaux forages pétroliers et gaziers. Malgré le besoin de réduire le déficit abyssal américain, les républicains ont refusé de réduire les cadeaux fiscaux offerts aux grandes et compagnies pétrolières. Pour couronner le tout, le président Obama a fait demi-tour sur l’interdiction des forages en eaux très profondes. Ce retournement de situation coïncide avec le lancement de sa campagne pour sa réélection en 2012.

La Libye détient actuellement les plus grandes files d'attente à ses stations d'essence. Lundi dernier, certaines files mesuraient plus de 1,5 km de long.

Le ministre libyen du pétrole Ghanem aurait quitté le pays.

La plus grande compagnie de pétrole libyenne, Arab Gulf Oil Co, ne va pas reprendre sa production d'ici à la fin de la guerre. Avant l'insurrection, la Libye produisait 1,6 millions de barils par jour.

En Égypte, une énorme pénurie de diesel, paralyse le pays pour la cinquième journée d'affilée. Le gouvernement espère rétablir la situation prochainement, malgré les prix élevés du baril.

La production des sables bitumineux de l'Alberta, Canada, est en train de subir une forte baisse à cause d’un énorme incendie de forêt. Shell va devoir fermer deux terrains de production.

L'accord entre BP et le Russe Rosnef a échoué. BP avait proposé ses services afin d'explorer des champs pétroliers en Artique. Certainement une question de pot-de-vin. BP aura certainement le loisir de revenir en deuxième semaine.

Le chef de l'énergie irakien, espère multiplier la production par cinq et atteindre 12 millions de barils par jour en 2017. Pour la plupart des observateurs, cette vision ressemble plus à un rêve qu'à une réalité.

Saudi Aramco va doubler sa production d'électricité à 4000 MW d'ici à 2015 afin de d'augmenter sa capacité de production de gaz et de pétrole.

La quantité de tornades s'annoncent au-dessus de la norme selon la National Oceanic Administration. De nombreuses barges pétrolières sont installées dans le Golfe du Mexique ainsi que des installations pétrolières dans toute la région de la Louisiane et du Texas. Lors de Katrina en 2003, la production avait été interrompue pendant plus de 6 mois. Les forages du Golfe du Mexique fournissent plus de 30% de la consommation américaine.

Electricité, Charbon et Diesel

La Chine et le Pakistan sont les deux pays les plus touchés par les coupures électriques générées par le manque de capacité de production. La situation est également en train d’empirer en Egypte, en Inde, au Japon, au Bengladesh, au Venezuela, au Salvador, au Mozambique, au Népal, en Argentine, au Zimbabwe, au Kenya et en Tanzanie.
Cette sous-production électrique provient d’un manque d’eau dans les installations hydrauliques, à cause du prix élevé des prix du pétrole et l’incapacité d’importer plus de carburants.

Dans la plupart de ces pays, le manque d’électricité se traduit par une hausse de la consommation de diesel particulièrement par des entreprises de réfrigération, d’informatique, des hôpitaux et des diverses industries. Le Pakistan est certainement le pays qui souffre le plus. Ce pays n’a pas les capacités d’acheter le pétrole nécessaire avec des devises étrangères. Toujours une question d'argent!

La Chine est dans une situation différente car elle compte sur l’électricité pour maintenir sa croissance actuelle. Les coupures actuelles, les pires depuis 2004, indiquent que Pékin va devoir importer encore plus de charbon et de diesel dans les mois à venir. Durant la dernière année, les prix du charbon ont augmenté de 20% alors que les tarifs de l’électricité n’ont augmenté de seulement 2% ce qui poussent les producteurs d’électricité à des pertes financières.

Alors que l’été n’est pas encore arrivé, des températures de 40 degrés ont été enregistrées en Asie, ce qui poussent les gourmands systèmes d’air conditionné à leur maximum de consommation électrique. Le Japon va se trouver dans la même situation dans quelques jours.

La Russie et la Chine ont "interdit" l'exportation du diesel en relevant leurs taxes à l'exportation. Ainsi les raffineurs doivent exclusivement vendre leur production sur le marché intérieur. C'est une première!

Charbon

L'Indonésie, le deuxième plus grand exportateur de charbon au monde, va construire un nouveau terminal afin de permettre à des bateaux géants de transporter le charbon en direction du Japon. L’investissement devrait atteindre 1,2 milliards de $.

L'Inde a annoncé qu'elle devait importer 54 millions de tonnes de charbon dans les 12 prochains mois afin de produire de l'électricité. A cause de la pénurie de charbon sur les marchés internationaux, sa production d'électricité a diminué de 22 % durant le mois d'avril.
Pour la première fois en trois ans, l'Inde va augmenter les prix de vente des carburants de 8,5%. Cette décision va pousser le taux d'inflation à la hausse, limiter les pertes faites par les raffineries et diminuer les subventions du gouvernement.

Nucléaire

La situation à la centrale nucléaire de Fukushima va de mal en pis. Le combustible des trois réacteurs ont fondu. La question est : est-ce que l’opérateur va-t-il pouvoir reprendre le contrôle et si oui, à quel prix financier et humain ?

Gaz

BP et ConocoPhillips renoncerait à construire un gazoduc, de 35 milliards de dollars, reliant l'Alaska aux 48 états américains. Cette décision n'est pas une surprise, mais elle est un sérieux revers pour l'Alaska  et son ex-candidate à la présidence Sarah Palin.


Wikileaks

L’ambassadeur Russe Dimitry Rogozin a écrit dans un cable que «le XXIe siècle verra un combat pour les ressources énergétiques. La Russie ne doit pas perdre ce combat.

Les messages publiés par Wikilieaks dévoilent que des nouveaux forages de pétrole ainsi que l'eau potable pourraient provoquer de nouveaux conflits internationaux.


blog comments powered by Disqus

Comprendre le Pétrole

AddThis Social Bookmark Button
Mieux Comprendre le Pétrole{ Dim lights }Par Thomas Veillet, MorningBull

Prix Pétrole New York

Prix Pétrole Londres

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Jeff Rubin: Globalisation

AddThis Social Bookmark Button
Quel est l'effet du baril à 100$ sur la Globalisation?{ Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie