Pétrole News

Pétrole Prix

Pétrole Tendances

AddThis Social Bookmark Button

Pétrole - Gaz: La Chine drague l'Iran

Les compagnies chinoises, qui se sont largement implantées en Iran en profitant du vide laissé par les compagnies occidentales, dominent la Foire internationale du pétrole, du gaz et de la pétrochimie qui a ouvert ses portes aujourd'hui à Téhéran.

Cette année, 166 compagnies chinoises sont présentes à la foire contre 100 sociétés l'année dernière. L'Iran est le deuxième producteur de pétrole de l'OPEP.

Les compagnies occidentales se sont retirées progressivement du pays ces dernières années en raison des sanctions américaines et européennes interdisant tout investissement dans le secteur énergétique de l'Iran.

Des sanctions peut respectées

Ces sanctions ont encore été renforcées en 2010 par une nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l'ONU à cause du programme nucléaire controversée de l'Iran. Mais le nombre des sociétés étrangères présentes à cette foire est en hausse de 35%, avec 496 compagnies sur un total de 1'550.

Ainsi
- l'Allemagne est présente avec 64 sociétés,
- l'Italie avec 36,
- la Grande-Bretagne avec 37,
- l'Espagne avec 14,
- la France avec 15
- la Corée du Sud avec 33 sociétés".

Les grands groupes occidentaux, comme le français Total, l'autrichien OMV ou le norvégien Statoil, qui se sont retirés du pays, participent à la foire de manière plutôt "symbolique".

 

La Chine: Priorité au pétrole et au gaz

Ces dernières années, les compagnies chinoises se sont largement implantées en Iran, s'attribuant de nombreux contrats.
"Cette forte participation de compagnies étrangères est une réponse à l'illusion des sanctions" occidentales, a ironisé un responsable pétrolier.

 

L'Iran un Géant Energétique

Deuxième producteur au sein de l'Opep avec 3,7 millions de barils par jour, l'Iran "possède des réserves pétrolières (non prouvées)  de 155 milliards de barils et surtout de 33'000 milliards de m3 de réserves de gaz.

La sécurité énergétique dans le monde sans la présence de l'Iran n'a pas de sens", a déclaré le ministre du Pétrole Massoud Mirkazemi, appelant à "une politique d'entente avec l'Iran".

Il a également précisé que l'Iran allait investir d'ici 2015 "150 milliards de dollars en amont et 50 milliards de dollars en aval" pour développer son secteur énergétique.

Sources: AFP

 

blog comments powered by Disqus

Comprendre le Pétrole

AddThis Social Bookmark Button
Mieux Comprendre le Pétrole{ Dim lights }Par Thomas Veillet, MorningBull

Prix Pétrole New York

Prix Pétrole Londres

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Jeff Rubin: Globalisation

AddThis Social Bookmark Button
Quel est l'effet du baril à 100$ sur la Globalisation?{ Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie