Pétrole News

Pétrole Prix

Pétrole Tendances

AddThis Social Bookmark Button

Guerre de la Publicité dans les Sables Bitumineux de l'Alberta

C'est à une véritable guerre médiatique que se livre le Gouvernement de l'Alberta, Canada, favorable à l'industrie pétrolière des sables bitumineux et un groupe environnemental des États-Unis qui désire limiter l'exploitation de cet or noir très pollueur.

L'Association Corporate Ethics International a lancé mi-juillet une campagne publicitaire pour dissuader les touristes américains et anglais de se rendre en Alberta. Des panneaux publicitaires annoncent: "L'Alberta, l'autre catastrophe pétrolière" en référence à la Marée noire du Golfe du Mexique. L'association à également publié une vidéo (voir en fin de page).

Cette campagne a visiblement fait mouche. Le Gouvernement de l'Alberta a contre-attaqué avec une campagne de 268'000$. La hache de guerre est déterrée.

Contre offensive du Gouvernement de l'Alberta

Alors qu'une réunion des premiers ministres canadiens à lieu cette semaine à Winnipeg (Alberta, Canada), le Gouvernement de l'Alberta, avec l'appui l'industrie des sables bitumineux, a contre attaqué hier avec une campagne publicitaire de 268'000 dollars canadiens dans les journaux de Winnipeg. L'annonce sur une page entièrement verte montre les vertus des sables bitumineux pour la province Canadienne.

Le premier ministre de l'Alberta, Ed Stelmach, s'est également payé les 58'000$ d'une page dans le Washington Post du 2 juillet 2010 pour défendre ses sables bitumineux.

Dans cette publicité, Ed Stelmach tentait de répondre aux craintes d'élus américains. Ceux-ci ont fait part de leurs inquiétudes quant à la construction du pipeline Keystone XL, qui doublerait les exportations de pétrole brut de l'Alberta vers les États-Unis. Ces élus craignent que le projet de 12 milliards de dollars se fasse sans tenir compte des impacts de l'intensification de l'extraction des sables bitumineux sur les changements climatiques.

Il termine l'annonce par:

Un bon voisin vous prête une tasse de sucre; un excellent voisin vous fournit 1,4 million de barils de pétrole par jour.

De quoi jouer avec l'insatiable frugalité des automobilistes américains.

Corporate Ethics dénonce l'utilisation des deniers publics pour aider les pétroliers. Greenpeace est intervenu à sa manière en escaladant la Calgary Tower et en affichant une banderole demandant au Gouvernement de prendre ses distances avec l'industrie pétrolière.

 


(l'affiche qui a lancé les hostilités)

 

Le tourisme: Le Talon d'Achille du Gouvernement de l'Alberta

Corporate Ethics a attaqué là où ça fait mal: le Tourisme. Avec ses affiches géantes, elle recommende aux touristes de ne plus visiter l'Alberta à cause des risques liés aux sables bitumineux.

Les panneaux publicitaires ont été affichés à Portland, Denver, Seattle et Minneapolis.

En 2009, environ 800 000 Américains et 230 000 Britanniques ont visité l'Alberta, ce qui représente une bonne source de revenu. L'attaque de Corporate Ethics touche donc ainsi là ou ça fait mal. Cette campagne a fait le tour de monde en quelques jours et provoque de vastes débats dans la province canadienne.

Le directeur général de Corporate Ethics International, Michael Marx précise que l'objectif est de faire pression sur le gouvernement de l'Alberta pour que des changements soient apportés dans l'industrie pétrolière.

 

De l'or noire sale, très sale

Comptant 10% de la population du Canada, l'Alberta émet à elle seule 33% de tous les gaz à effet de serre du pays. Les émissions de gaz à effet de serre produites par l'industrie des sables bitumineux devraient tripler d'ici à 2020.

De 1990 à 2008, l'Alberta a été responsable de plus de la moitié de l'augmentation des émissions du Canada, mais n'a été responsable que de 18 pour cent de l'augmentation du PIB et de 19 pour cent de la croissance de la population.

Pour obtenir un baril de pétrole des sables bitumineux, trois fois plus d’émissions de gaz à effet de serre (190 kilos de CO2 par baril) sont générés que lors production d’un baril de pétrole classique. 400 tonnes de sables goudronneux sont nécessaires pour extraire 200 barils de pétrole. Il est nécessaire que le baril de pétrole dépasse les 80$ pour que cette opération soit rentable.

L'industrie a également besoin d'énorme quantité d'eau et de gaz pour obtenir du pétrole des sables. Ainsi, en conversion énergétique il faut 2 barils de pétrole pour en produire 3.

 

Vidéo: Corporate Ethics: Rethink Visiting Alberta

Dim lights

 

Sur le même sujet:

Shell et BP attaqués sur les Sables Bitumineux

 


Greenpeace demande la séparation de l'Etat et des Compagnies pétrolières

Comprendre le Pétrole

AddThis Social Bookmark Button
Mieux Comprendre le Pétrole{ Dim lights }Par Thomas Veillet, MorningBull

Prix Pétrole New York

Prix Pétrole Londres

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Jeff Rubin: Globalisation

AddThis Social Bookmark Button
Quel est l'effet du baril à 100$ sur la Globalisation?{ Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie