Pétrole News

Pétrole Prix

Pétrole Tendances

AddThis Social Bookmark Button

Energies Fossiles: 500 milliards $ de Subsides

Ce n'est pas une surprise car le chiffre est connu depuis de longues années, mais l’OCDE (organisation de coopération et de développement économiques) enfonce le clou et estime à 500 milliards $/an les subsides financiers mondiaux offerts au pétrole, gaz, charbon alors qu’ils sont responsables à 80% des émissions de CO2 et à 67% des émissions de gaz à effet de serre.

Ce système, mis en place depuis des décennies par les différents lobby fossiles, montre une ingéniosité sans limite dans les financements de terminaux charbonniers ou gaziers, de la recherche et de l’exploration, crédit d’impôt pour de lourds investissements et les versements aux partis politiques qui sont souvent déductible des impôts. Bref, une organisation bien huilée.

A titre de comparaison, les énergies renouvelables font figures de parents pauvres avec une aide de 170 milliards $/an.

Les pays regorgent de créativité pour distribuer cette manne comme: réduction de TVA, bons d’essence pour les ménages à faible revenu, carburants moins cher pour les transports publics ou l’agriculture, aide pour la production d’air conditionné ou d’électricité, aide à l’extraction ou transport du charbon, avantages fiscaux pour les majors pétrolières. Bref, la liste est longue car l’OCDE en a décompté 800.

 

Les bénéficiaires

En plus des producteurs ou les majors pétrolières, gazières et les exploitants de charbon, dans la majorité des 40 pays étudiés, sont concernés les agriculteurs, les pêcheurs et la foresterie, ainsi que les taxis, les compagnies aériennes sur leurs vols internationaux, les logements chauffés ou refroidis au mazout/fioul ou au gaz, les automobilistes, les routiers qui sont sympas...  Ll’arrosage est massif.

En Asie, les prix des carburants sont fixés par les Etats indépendamment de l’évolution du prix du baril. Ainsi les budgets sont à la peine quand le baril monte. Quand le baril dépassait les 100$, plus du 25% du budget de l’Indonésie était consacré aux subsides sur les carburants. Depuis le début de l’année, le pays a cessé cette pratique.

Les pays producteurs tiennent le haut du pavé

Les subsides les plus élevés se trouvent parmi les pays producteurs eux-mêmes. Là, les différents lobby ont œuvré pour des largesses presque indécentes. La proportion des aides consacrées à la production se monte à 78% en Russie ; USA 42 % ; Canada, 38 %. L’Allemagne subventionne ses mines de charbon pour 1,5 milliard d’euros. L’Arabie Saoudite utilise son pétrole vendu à 1 centime le litre pour produire de l’électricité pour ses climatisations.

Les deux tiers de ces 800 aides ont été adoptées avant l’an 2000. Certaines datent des années 1970, une période de croissance où la sécurité énergétique passait bien avant la conscience écologique.

Lire le rapport de l'OCDE

Comprendre le Pétrole

AddThis Social Bookmark Button
Mieux Comprendre le Pétrole{ Dim lights }Par Thomas Veillet, MorningBull

Prix Pétrole New York

Prix Pétrole Londres

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Jeff Rubin: Globalisation

AddThis Social Bookmark Button
Quel est l'effet du baril à 100$ sur la Globalisation?{ Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie