AddThis Social Bookmark Button

Nucléaire: La Chine met en péril le retour du Nucléaire

Tout objectif dépassant les 80 gigawatts d'ici 2020 pourrait mettre une pression excessive sur l'industrie de l'énergie nucléaire chinoise, du fait d'une capacité locale de fabrication d'équipements insuffisante et de risques liés à la sécurité ainsi que le manque chronique d'Uranium sur les marchés.

Aujourd'hui, la Chine compte 13 réacteurs opérationnels, avec une capacité totale de 10,8 gW.  28 Centrales Atomiques, d'une capacité de 30,97gW, sont en construction, d'après les dernières statistiques de l'Administration Nationale de l'Energie (ANE).

Le développement de l'énergie nucléaire devrait maintenir son taux actuel de croissance jusqu'en 2013, a dit Xiao Xinjian, chercheur à l'Institut de Recherche sur l'Energie. Cela est en partie dû au fait que l'industrie a besoin de temps pour « digérer » la technologie de troisième génération, a dit M. Xiao.

La Chine tient aussi beaucoup à l'augmentation du taux de localisation des équipements d'énergie nucléaire, qui compte pour 50 à 60% des coûts d'investissement. Pour la technologie de troisième génération, le taux n'est plus que de 30%.

 

Autre problème qui peut entraver l'expansion de l'industrie, la pénurie d'uranium.

La demande en uranium de la Chine devrait atteindre 20'000 tonnes par an en 2020, mais le pays ne sera alors en mesure de produire que 2'400 tonnes à cette date, d'après l'Association Nucléaire Mondiale (ANM). Les ressources estimées en uranium de la Chine sont estimées à 2 millions de tonnes, mais la capacité de production actuelle n'est que de 750 tonnes par an.

La China National Nuclear Corporation (CNNC), la plus grande société d’énergie nucléaire du pays, a dit vouloir augmenter cette capacité annuelle à 2'500 tonnes d'ici 2015 et à 4'000-5'000 tonnes d'ici 2020, soit bien plus que les estimations de l'ANM.

La CNNC a également annoncé le mois dernier une percée dans le domaine de l'extraction d'uranium à partir du combustible usagé, mais d'après les experts, cela pourrait prendre au moins dix ans pour pouvoir en débuter une application industrielle sur une grande échelle. L'uranium représente de 3 à 5% des investissements dans l'énergie nucléaire.

La Chine pourrait être auto-suffisante dans la production d'un tiers de l'uranium dont elle aura besoin d'ici 2020, d'après le chercheur de l'Institut de Recherche sur l'Energie.

Par conséquent, les experts de l'industrie préviennent que la Chine devrait se montrer prudente dans l'accélération du développement de son industrie de l'énergie nucléaire durant le 12e Plan Quinquennal ( 2011-2015).

La Chine espère obtenir 15% de son énergie à partir de sources d'énergie propre d'ici 2020, parmi lesquelles l'énergie nucléaire devrait représenter 5%.

Des articles de presse parus précédemment avaient laissé entendre que la Chine pourrait accélérer son secteur de l'énergie nucléaire avec un objectif ambitieux de 86 gW d'ici 2020, avait dit Zhang Guaobao, ancien directeur de l'ANE.

D'après lui, la Chine devrait donner le feu vert à dix autres projets d'énergie nucléaire dans les cinq années qui viennent.

Des objectifs « trop aggressifs » pour l'industrie de l'énergie nucléaire chinoise à l'horizon 2020 pourraient porter atteinte à un développement sain du nucléaire, a averti un expert du groupe de réflexion de la Commission nationale du Développement et de la Réforme.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne