Publié le .

View Comments

ExxonMobil se lance sur le plateau arctique russe

La compagnie américaine ExxonMobil pourrait recevoir 7 des 12 champs pétroliers et gaziers récemment attribués au groupe Russe Rosneft sur le plateau continental russe de l'Arctique, a annoncé Glenn Waller, directeur adjoint d'ExxonMobil pour la Russie.

En échange, l'entreprise Russe pourra participer au projet pétrolier et gazier américain Point Thomson en Alaska (USA). L'accord a été signé en présence de Vladimir Poutine.

"Nous recevrons 7 champs, dont le gisement North Karski, ainsi que des ressources dans les mers des Laptev et de Tchoukotka" a annoncé ExxonMobil. Pour des raisons technologiques, les Russes doivent faire appel à des compagnies externes afin de tenter de développer leurs capacités pétrolières et gazières.

Le premier producteur de pétrole russe, le groupe Rosneft, et le conglomérat américain ExxonMobil ont signé leur accord de coopération stratégique, ainsi qu'un mémorandum d'entente et un document définissant les conditions fondamentales d'un accord sur la participation de Rosneft au projet pétrolier et gazier américain Point Thomson.

 

Point Thomson: un échange de bons procédés

Rosneft et ExxonMobil ont signé ce document définissant les conditions fondamentales d'entrée de la société russe dans un projet énergétique américain. Il s'agit du gisement de pétrole et de condensat de gaz Point Thomson dont ExxonMobil est l'opérateur. Découvert dans les années 1960, ce gisement est situé dans le nord de l'Alaska.

Point Thomson est un gisement important de pétrole et de gaz dont ExxonMobil est l'opérateur. Découvert dans les années 1960, ce gisement est situé dans le nord de l'Alaska.

Sources: Ria Novosti

Imprimer