AddThis Social Bookmark Button

Fukushima: le fil de l'Information: Mois de Juillet
En Collaboration avec le Journal "Le TEMPS"

Je suis en vacance jusqu'au 21 août. Cette rubrique continuera à mon retour. Merci pour vos encouragements et votre support. Depuis le 11 mars, vous avez été plus de 327'700 à visiter cette rubrique.

Vendredi 29 juillet 2011
TEPCO estime que les Réacteurs 1, 2, 3 et 4 relâchent  1 milliards de becquerels de substances radioactives par heure. L'opérateur de la Centrale va essayer d'évacuer l'air radioactive contenue dans les bâtiments afin de mesurer plus précisément la quantité de substances émises. A ce rythme, les quantités d'émissions radioactives vont dépasser le chiffre de la dette américaine!

Plus de 49'250 tonnes de boue provenant du traitement d'épuration des eaux ont été contaminées par du Césium-radioactif (dont la demi-vie est de 29 ans) dans 14 préfectures du Japon. Dans 5 préfectures, un total de 1'557 tonnes de boue dépassent les 8'000 becquerels par kilos et sont considérées comme trop dangereuses pour être enterrées. Elles devront être traitées comme des déchets radioactifs.

Jeudi 28 juillet 2011
Le Gouvernement Japonais a estimé que 1'600 liquidateurs pourraient être exposés à de fortes quantités de radiations et qu'ils ne pourraient être disponible pour travailler sur d'autres centrales durant les prochains mois.

Scandale des boeufs contaminés: Après la préfecture de Fukushima, c'est au tour de la préfecture de Miyagi de se voir interdire l'exportation de ses bovins. Selon le Gouvernement, 1'031 bêtes ont été nourrie avec de la paille de riz fortement contaminée au Césium.  Six bêtes ont été détectées avec une contamination deux fois supérieure à la limite légale.

Suite à l'accident de Fukushima, "près de 200 millions d’euros de commandes ont été annulés sur un montant total en carnet de plus de 43 milliards d’euros", a déclaré hier le nouveau président du groupe français Luc Oursel.

Mercredi 27 juillet 2011
L'opérateur de la Centrale de Fukushima a envoyé un mini robot à chenille à l'intérieur du bâtiment du Réacteur 3. Sa mission sera d'observer les conduites du système de refroidissement qui peine à faire baisser la température du réacteur. Le niveau de la contamination nucléaire est tellement élevé qu'il ne permet pas à des humains d'effectuer ce travail. Chaque jour 390 tonnes d'eau sont injectées sur le réacteur pour le refroidir. A son contact, l'eau devient hautement radioactive.

Incapable de financer les coûts de la catastrophe et des indemnités pour les personnes expropriées, Tepco va recevoir l'aide du Gouvernement Japonais. La dette actuelle de l'ancien géant de l'énergie dépasse la valeur de ses actifs (20 milliards de $) et pourrait être privatisé. Cependant, les finances du Japon ne sont pas dans un meilleur état. De plus en plus de voix demandent que la zone d'évacuation soit élargie, ce qui pourrait faire exploser les budgets.

Le Directeur de l'Agence Internationale de l'Energie Nucléaire, M. Yukiya Amano a visité la Centrale de Fukushima. Il en a profité pour faire un peu de marketing et de pub pour l'énergie qu'il dirige. Selon lui, l’accident de Fukushima ne va rien changer: la production d‘électricité d’origine nucléaire va continuer à augmenter dans le monde. Selon lui, cette énergie est sûre. Son opinion tranche avec la volonté du Premier ministre japonais Naoto Kan d‘éliminer progressivement les centrales nucléaires du pays.

Quel Avenir pour le Nucléaire Japonais

Dim lights

Mardi 26 juillet 2011
Dans le scandale du Boeuf au Césium, les compteurs viennent d'exploser. Au début, le Gouvernement japonais parlait de quelques kilos contaminés par du Césium radioactif. Ensuite, nous étions rapidement passés de 8 bovins à 11, 40, 110 puis 657. Aujourd'hui nous en sommes à 2'900!!! Le Gouvernement a annoncé qu'il allait acheter ces bêtes pour éviter que de la viande radioactive continue d'être servie dans les assiettes des japonais. Cette histoire montre à quel point, la contamination radioactive par la "pluie noire" (Black Rain) s'est étendue à travers le Japon (lire la traduction de l'interview Dr. Arnie Gundersen).

Les pannes à répétition du système du traitement de l'eau hautement radioactif met un doute sur les capacités de Tepco à stabiliser la Centrale. Son fonctionnement atteint péniblement les 53%. Un nouveau système devrait arriver cette semaine à Fukushima. Alors que Mardi dernier, l'opérateur de la Centrale annonçait une "Mission Accomplie", le niveau de l'eau est à nouveau en train de monter dans les sous-sols des réacteurs. Quel casse-tête!

Lundi 25 juillet 2011
Les liquidateurs de la Centrale de Fukushima se sont réunis hier à Tokyo pour discuter de leurs conditions de travail. 1'500 employés des entreprises sous-traitantes ont décris des conditions "très difficiles". Un employé a expliqué qu'on lui avait promis 20'000 yen par jour ($250) et qu'il n'avait reçu que le tiers. D'autres se sont plein de ne pas recevoir des repas adéquats et de dormir à 40 par chambre. Les employés qui s'occupent du traitement des eaux ont été obligés de travailler sans aucune information sur la dangerosité radioactive de leur tâches. Les organisateurs de la réunion ont souligné que si les liquidateurs ne s'étaient pas encore pas plaint en public, c'est que la plus part d'entre eux pensent qu'il n'est pas approprié de se plaindre face à la situation que vivent les populations autours de la Centrale.

L'Opérateur de la Centrale va tenter de découvrir les raisons des pannes à répétition du système de traitement des eaux hautement radioactives. Depuis sa mise en service, ce système unique au monde proposé par Areva, semble fonctionner sur une base de 35 heures par semaine. Durant les 3 derniers jours, les Réacteurs 1 et 2 n'ont reçu que 3,3 m3 d'eau par heure au lieu des 3,8 prévus. Hier, une panne de 7 heures à totalement mis la machine hors-service.

L'Agence Nucléaire Japonaise a dévoilé la direction des nuages radioactifs après la catastrophe. Dès le 12 mars, ces nuages nommés "Black Rain" (Pluie Noire) se sont d'abord dirigés vers le sud pour partir ensuite partir vers le nord. L'Agence va également informer la population de la direction des nuages radioactifs actuels.

Dimanche 24 juillet 2011
Dans la ville de Fukushima, 389'000 habitants à 63 km de la Centrale, plus de 3'500 personnes ont pris part à un test afin d'enlever la contamination radioactive sur certaines routes fréquentées par les étudiants. A l'aide de lances à eau, ils ont repoussé un peu plus loin le Césium radioactif. Ce combat s'apparente avec celui de Don Quichotte et ses moulins à vent, lui qui tenta de stopper le vent avec sa lance.

Pour le sixième jour d'affilée, la température du Réacteur 1 est descendue à moins de 100 degrés grâce à un nouveau système de refroidissement qui utilise encore plus d'eau qu'avant. Qui dit encore plus d'eau, dit encore plus d'eau hautement contaminée. Mais entre deux poisons, il faut en choisir un et le plus important actuellement c'est de refroidir le Réacteur.

Vendredi 22 juillet 2011
Actuellement au Japon, 37 réacteurs sur 54 (70%) des réacteurs nucléaires sont à l'arrêt.

Le typhon Ma-on a déversé 115 millimètres d'eau au m2 (115 litres d'eau au m2) sur la Centrale de Fukushima et a fait augmenter la quantité d'eau contaminée. Dans les sous-sols du Réacteur 1, l'eau est montée de 44 centimètres.

Le Gouvernement Japonais propose de racheter toute la viande contaminée au Césium. Selon le décompte actuel, il y aurait déjà plus de 637 bovins fortement contaminés dont la viande a été commercialisée pour être mangée. Le Gouvernement n'exclut pas qu'une partie de cette viande ait été vendue à l'étranger. D'ailleurs si votre steak illumine la pièce alors que votre lumière est éteinte, prétextez votre régime pour éviter de la manger!

Le Gouvernement a également communiqué les résultats des mesures de radioactivités prises à 1m de hauteur. Les résultats montrent que le taux de contamination à 150 km de la Centrale de Fukushima atteint souvent les mêmes valeurs qu'à 30km de la Centrale. Cette très mauvaise nouvelle est corroborée par la présence de très forts taux de Césium dans la paille de riz à plus de 150 km de la Centrale. C'est cette même paille qui aurait, parmi tous les autres aliments, contaminée les vaches.

Jeudi 21 juillet 2011
Le ministère japonais des sciences a dévoilé les résultats des mesures des taux de contaminations radioactives prisent à 1m du sol.  Les résultats montrent que les taux à 150 km de la Centrale sont souvent identiques aux niveaux découverts à 50 km de la Centrale de Fukushima. Dans la ville de Kurihara à 150 km les taux indiquent entre 0,2 et 0,5 microsieverts par heure. Ces niveaux sont identiques à la ville de Iwaki qui n'est qu'à 50 km de la Centrale.

Cela expliquerait pourquoi le foin récolté à 120 km de Fukushima contiendrait plus de 520 fois les limites légales et a contaminé autant de bovins. Une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule. La paille de foin fortement contaminée est une paille de riz. Cette paille de riz provenait de la ville de Kurihara (150 km de Fukushima). Ainsi, s'il vous reste de la place dans cette liste de plus en plus longue, vous pouvez ajouter dans les d'aliments contaminés: le riz.

Mercredi 20 juillet 2011
Hier, c'est un énorme cris de victoire qui nous est parvenu du Japon. Non, pas celui de l'équipe féminine de foot qui est devenue championne du monde, mais celui de Tepco et du Gouvernement qui ont annoncé que tout est sous contrôle à Fukushima. Le timing de cette annonce est uniquement dû à la feuille de route qu'avait proposé Tepco il y a 3 mois.
En effet, Tepco avait jusqu'au 20 juillet pour réduire les émissions radioactives. "Mission accomplie" selon le communiqué de presse que beaucoup de médias se sont empressés de publier tel quel. Notez dans l'agenda de votre I-Phone: l'étape suivante du plan ainsi que la prochaine annonce de type "Mission Accomplie" auront lieu le 20 janvier 2012 pour annoncer que la température des Réacteurs est stabilisée. Pour la suite, c'est en 2015 que le combustible nucléaire devrait être retiré des réacteurs.

Vous vous en doutez, sur le terrain, c'est une tout autre histoire. Le mérite de cette annonce planifiée, c'est d'avoir apporté un peu de bonne humeur dans cette journée humide qui a vu arriver le typhon Ma-on et d'importantes quantité d'eau. Ce matin, Ma-on s'éloigne des côtes japonaises sous la forme de tempête tropicale.

C'est officiel: vous ne pourrez plus acheter de la viande de boeuf contaminée au Césium, même sur E-Bay. La préfecture de Fukushima a interdit la vente de boeuf de sa région. Le foin qui avait nourri les 500 bovins provenait de 120 km de la Centrale et contenait 520 fois les limites légales de Césium.

Mardi 19 juillet 2011
Tout avait débuté le samedi 9 juillet quand le gouvernement avait annoncé que 6 bovins contaminés au Césium avaient été vendus sur les marchés. Seul 20 kg de viande avaient dû être ingurgitée par les japonais. Le Gouvernement avait tenté de minimiser l'affaire et recommandait presque de manger cette viande radioactive pour un avenir radieux. Bref, depuis c'est l'explosion! Nous en sommes à plus de 578 bêtes contaminées vendues sur les marchés!!! Actuellement 7 fermes ont nourri leurs bétails avec du foin qui contenaient plus de 520 fois les limites légales de Césium.

Deux constatations:
1) les contrôles sanitaires ne sont pas faits et des aliments radioactifs de Fukushima sont vendus à travers le Japon (le monde?)
2) Si du foin contient plus de 500 fois les limites légales à 60 km de la Centrale, quelle niveau de contamination reçoivent les habitants qui habitent ces régions?
Vous comprenez pourquoi les japonais se méfient tellement du Gouvernement quand il s'agit du Nucléaire?

Le système du traitement de l'eau radioactive, installé par le français Areva, cumule les pannes. Il est presque aussi souvent en grêve que Air France, ce qui est une performance. Actuellement il ne fonctionne qu'à 70% et recycle 37 tonnes d'eau par jour.

Le toit en métal de 5m sur 16m a été installé sur le Réacteur 3 afin de le protéger du typhon Ma-on