AddThis Social Bookmark Button

Les Centrales Nucléaires soulagées par Obama et Medvedev

Barack Obama et Dmitri Medvedev ont signé jeudi 8 avril 2010 à Prague le nouveau traité START 2 qui prévoit une nouvelle réduction de leurs arsenaux nucléaires.

Du côté du grand public, cet événement est perçu et présenté comme une avancée dans le désarmement de la planète. Mais dans les coulisses, c’est tout le secteur de l’énergie nucléaire qui respire. En effet, le 40% de l’uranium utilisé dans le monde provient justement du «désarmement des deux grandes puissances» et les stocks touchaient à leur fin.

40% de l’uranium des centrales provient du désarmement

Lors du G7 de juillet 2007, le président Russe Vladimir Poutine avait averti que la Russie ne pourrait plus livrer assez d’uranium pour les centrales nucléaire d'ici à 2012. Il fallait donc irrémédiablement que les deux super puissances se mettent à table pour remettre dans le système l'uranium nécessaire sous peine de voir certaines centrales cesser toute activité.

 

Une Pierre trois Coups

Ainsi en concluant Start 2, les USA et la Russie font une pierre trois coups!

1) ils se présentent comme des hommes capables de "mettre fin à la dérive" de leurs relations
2) de faire preuve de fermeté toute relative sur la question du dossier nucléaire iranien
3) d’éviter la panne sèche d’une multitude de centrales nucléaires.

 

Les principaux points de l'accord START 2

Ogives nucléaires des deux pays: réduction des 74% de leur nombre (par rapport à la limite définie par le traité START I de 1993), à 1550 respectivement.

Ce chiffre correspond à une baisse de 30% du nombre des ogives par rapport au Traité de réduction des arsenaux nucléaires stratégiques (SORT, ou traité de Moscou), signé en 2002.

Il devrait permettre de livrer l'uranium nécessaire au centrale nucléaire pendant une dizaine d'années.

Comprendre le Nucléaire

AddThis Social Bookmark Button
Situation de l'Uranium dans le Monde{ Dim lights }Par Michael Dittmar

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Nucleaire Prix