AddThis Social Bookmark Button

USA-Russie: Accord attendu pour les centrales nucléaires

Le prochain accord Américano Russe sur la réduction des armes atomiques est une bouffée d’air frais pour les centrales nucléaires civiles. Le 40% de l’uranium consommé par les centrales nucléaires civiles provient du recyclage des armes atomiques de la Russie et des USA. Le 60% restant est produit par les mines.

Lors du G7 de juillet 2007, l’ancien président Russe Vladimir Poutine avait tiré la sonnette d’alarme en annonçant que la Russie allait arriver en 2013 au terme de ses capacités et qu’elle ne pourrait plus alimenter le marché. Le signal pour renouveler le traité Start 1 était lancé...

Le traité Start I, signé en 1991, a expiré le 5 décembre 2009. Les Etats-Unis et la Russie ont annoncé aujourd’hui qu’ils avaient décidé de le proroger sine die jusqu'à la conclusion d'un nouveau pacte de réduction de leurs arsenaux nucléaires. Les termes d'un nouvel accord Start font l'objet d'un accord qui sera annoncé officiellement sous peu", a-t-on déclaré de même source.


Deux objectifs sont fixés: abaisser dans une fourchette de 1’500 à 1’675 le nombre de têtes nucléaires (contre 2’200 au maximum actuellement) et réduire dans une fourchette de 500 à 1’100 le nombre de vecteurs nucléaires (missiles intercontinentaux, sous-marins et bombardiers stratégiques).

Le nouveau traité prévoit des inspections réciproques des sites utilisés pour le stockage et la destruction des armes. La Russie et les États-Unis possèdent 90% de l'arsenal nucléaire mondial.

La Russie devrait percevoir 7 milliards de dollars pour la vente de cet uranium à des fins civiles.

Sur le même sujet: (suite de cette histoire)

Les Centrales Nucléaires soulagées par Obama et Medvedev (avril 2010)

Comprendre le Nucléaire

AddThis Social Bookmark Button
Situation de l'Uranium dans le Monde{ Dim lights }Par Michael Dittmar

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Nucleaire Prix