Publié le .

View Comments

Double Explosions dans une Mine de Charbon en Russie

Le bilan d'un coup de grisou dans la plus grande mine de charbon Russe à Raspadskaïa, dans la région de Kemerovo, Sibérie, à 3’000 km de Moscou, s'est alourdi à 43 morts au moins et les secours restent sans nouvelles de 58 personnes ce mardi.

Le premier coup de grisou a eu lieu samedi à 23h54 locale alors que plus de 300 mineurs s'y trouvaient.

Des sauveteurs ont immédiatement été envoyés dans la galerie mais un groupe d'entre eux a été piégé sous terre lorsqu'une deuxième explosion de méthane a retenti dimanche vers 04h00 locale.

Le ministre russe a ajouté que le temps manque pour venir au secours des mineurs coincés dans des zones inondées de la galerie.

Les opérations de secours, qui avaient été suspendues en raison de l'accumulation de méthane dans la mine, ont repris tard dimanche soir 9 mai 2010.
Cette recherche a permis de retrouver dix-sept secouristes qui avaient été piégés par la seconde explosion, survenue quatre heures environ après la déflagration initiale. "Il est clair que la situation dans la mine Raspadskaïa est difficile, très difficile. Je dirais même tragique", a déclaré le premier ministre, Vladimir Poutine, lors d'une réunion à Moscou de la cellule de crise formée à la suite du drame.

La mine Raspadskaïa, à Mejdouretchensk, a produit 8,9 millions de tonnes de charbon en 2007 et ses réserves sont estimées à 450 millions de tonnes.
Elle est la principale mine de charbon de Russie. Les secours tentent de sauver 83 mineurs et secouristes, prisonniers de la galerie.

 

Imprimer