• Comprendre le Business des Energies

    Pétrole, Gaz, Charbon, Nucléaire, Renouvelables
  • 1

Banque Nationale Suisse


PicEnergie - 2000Watts.org

Les Enjeux Energétiques vont modifier nos vies dans les années à venir. Informer et entrer dans les coulisses pour mieux les comprendre: voilà notre Mission.
Retrouvez-nous sur:

.

Greenpeace frappe le Nucléaire Français

Mauvaise journée pour le Nucléaire. Alors qu'à Fukushima des millions de litres d'eau radioactive se sont déversés dans le Pacifique, en France 9 militants de Greenpeace se sont introduits ce matin dans la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine, à 95 km au sud-est de Paris. Ils ont été délogés par la gendarmerie. Cependant, d'autres militants de Greenpeace seraient "toujours cachés" sur "au moins un autre site nucléaire" et un blog live publie des vidéos à intervalle régulier.

Alors que le lobby atomique français avait loué le haut niveau de sécurité des Centrales Atomiques, Greenpeace apporte un démenti assez coquasse. Suite à ces intrusions, Nicolas Sarkozy a jugé d'assez irresponsable de prendre des risques avec sa vie et avec la vie des autres".

Le fil de l'info

A 6h00 ce matin, les militants de l'organisation écologiste se sont introduits dans la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube), tandis que d'autres militants tentaient de s'introduire dans les sites de Blaye, Gironde et de Cadarache, Bouches-du-Rhône sans y parvenir. Parallèlement, des banderoles auraient été déployées sur deux autres sites nucléaires, ceux de Chinon en Indre-et-Loire et de Blayais, en Gironde.

A 18h00, "Nous avons toujours d'autres militants cachés sur au moins un autre site, ils y sont entrés ce matin en même temps que ceux de Nogent, et ils y sont toujours", a affirmé Axel Renaudin, le porte-parole de Greenpeace. Le ministère de l'Intérieur, lui, affirme qu'il n'y a eu qu'une intrusion sur un site, celui de Nogent-sur-Seine, au sud-est de Paris.

Greenpeace refuse de révéler le nom de ce site et indique disposer de vidéos de cette opération (voir ci-dessous).

"Areva et EDF qui affirment avoir des installations sûres peuvent le prouver en trouvant nos militants", a ajouté Axel Renaudin.

"Avec ce qu'on a fait ce matin, on pensait que les sites allaient être au niveau maximal d'un point de vue sécurité, mais nos militants sont toujours sur le site depuis 06h00 ce matin", a-t-il souligné.

Démontrer la sensibilité des installations

"Le but est de démontrer la sensibilité des installations nucléaires françaises, et à quel point il est facile d'atteindre le coeur d'une centrale", a souligné Sophia Majnoni, chargée des questions nucléaires pour Greenpeace.

Elle a dénoncé l'audit lancé par le gouvernement sur la sécurité des centrales nucléaires, y voyant "une opération de communication qui ne prend en compte que les risques déjà identifiés dans le passé et ne tire pas les leçons de Fukushima".

La centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine a été choisie par Greenpeace "car elle est la plus proche de Paris", selon Greenpeace. Championne du monde de l'atome, la France tire 75% de son électricité de son parc de 58 réacteurs.

Un Militant se cache toujours dans une Centrale

Greenpeace affirme pour sa part avoir réussi à infilltrer des militants dans plusieurs installations nucléaires. Une fouille "approfondie" des installations nucléaires en France était en cours lundi, a annoncé à l'AFP un porte-parole du ministère français de l'Intérieur.

Il a assuré qu'à "aucun moment, l'intégrité des installations nucléaires n'avait été mise en péril" par l'intervention des militants de Greenpeace

Vidéos de GreenPeace

Réponse au Message de Nicolas Sarkozy par un militant caché dans une Centrale Atomique

 

Premières images ce matin

 

Vidéo prise cet après-midi dans une centrale atomique

 

Notre Mission

La géopolitique énergétique, l'accessibilité des énergies et le climat vont modifier nos vies, nos régions, nos pays dans les années à venir. Entrer dans les coulisses pour mieux comprendre ces enjeux et vous faciliter les décisions.

Mise à Jour

Pour répondre aux nouvelles technologies et à la forte croissance du nombre de lecteurs, le site 2000Watts.org est en train d'être migré sur PicEnergie.org. Les 1'305 articles publiés depuis 2008 sont manuellement transférés. D'ici à quelques mois, vous pourrez surfer à l'identique sur les deux sites.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org