AddThis Social Bookmark Button

La Suisse exporte son Electricité

En 2008, la production suisse d'électricité a dépassé une fois de plus les besoins de la consommation. Avec des importations de 50,3 milliards de kWh et des exportations de 51,4 milliards, l'excédent des exportations s'est élevé à 1,1 milliard de kWh (alors que 2007 s'était soldé par un excédent des importations de 2,1 milliards de kWh).

Ces bons chiffres sont en mettre en relation avec les excellents chiffres des électriciens suisses qui ont totalisé plus d'un milliards de bénéfices en 2008.

La production totale d'électricité s'est élevée à 67,0 milliards de kWh. Il s'agit là du deuxième meilleur résultat enregistré à ce jour, le record ayant été réalisé en 2001. Globalement, l'année 2008 s'est certes soldée par des exportations d'électricité, mais celles-ci ont diminué par rapport à l'année précédente, passant à 1,1 milliard de kWh, contre 2,1 milliards de kWh en 2007.

Augmentation de la Consommation

En 2008, la consommation d'électricité de la Suisse a augmenté de 2,3% pour s'établir à 58,7 milliards de kilowattheures contre 57,4 milliards de kWh en 2007.

Le cadre macroéconomique, accroissement du produit intérieur brut (PIB) de 1,6% et la rigueur des températures (augmentation du nombre de degrés-jours de chauffage de 7,9%) ont également contribué à cette hausse de la consommation.

La population résidante moyenne a augmenté de 91 800 personnes, soit de 1,2%, ce qui a aussi contribué à accroître la consommation d'électricité.

Il convient en outre de relever que 2008 était une année bissextile. Elle a donc compté une journée supplémentaire qui a entraîné une hausse de la consommation d'électricité de 0,3%.

Partage de la Production

Les centrales hydrauliques, qui ont connu des conditions d'exploitation supérieures à la moyenne, ont produit 3,3% d'électricité de plus qu'en 2007.
La hausse s'est élevée à 0,8% pour les centrales au fil de l'eau et à 5,3% pour les centrales à accumulation.

L'augmentation de la production des centrales hydraulique a oscillé entre 0,1% et 5,5% selon le trimestre considéré. Lors des deux trimestres d'hiver (le premier et le quatrième), la production des centrales hydrauliques n'a que très peu augmenté (+0,2%) tandis qu'elle a fait un bond de 5,3% pendant les deux trimestres d'été (le deuxième et le troisième).

La production d'électricité des centrales nucléaires suisses a reculé de 0,8% pour s'inscrire à 26,1 milliards de kWh (contre 26,3 milliards de kWh en 2007),
ce qui constitue le troisième meilleur résultat enregistré à ce jour. La disponibilité des cinq centrales nucléaires suisses s'est élevée à 92,7%, contre 93,7% en 2007.

Globalement, les centrales hydrauliques ont contribué à hauteur de 56,1% à la production d'électricité, les centrales nucléaires à raison de 39,0%, tandis que l'apport des centrales thermiques
conventionnelles et des autres installations était de 4,9%.

L'hydraulique: Une mine d'or

Si la Suisse exporte et importe son électricité c'est avant tout pour faire de juteux bénéfices. Alors que les centrales atomiques produisent une quantité constante d'électricité (en ruban), les centrales hydrauliques ont l'avantage de produire à la demande.

Ainsi les électriciens Suisses ont la possibilités de vendre très cher (plus de 15 Euro le Kwh) leur électricité aux heures de pointes (midi et le soir) à la France, l'Italie et l'Allemagne et d'acheter très bon marché à la France le surplus de sa consommation nucléaire.

L'émergence du solaire français et allemand, qui produit le maximum d'énergie durant certains pics, pourrait mettre un grain de sable dans ce dispositif bien huilé.