AddThis Social Bookmark Button

Pétrole: Les marchés vont faire face à un manque de production

Par Jeff Rubin - L'Agence internationale de l'énergie (AIE) n’a peut-être pas de solution à offrir, mais personne ne peut plus l’accuser de ne pas comprendre la gravité du problème. Dans le rapport de Juin, l'AIE avertit qu'à moins que l'OPEP n’augmente sa production de 1,5 million de barils par jour, la demande mondiale de pétrole va dépasser l'offre au cours du second semestre de l'année 2011.

Cela signifie que si la production n’est pas suffisante pour répondre aux 89 millions de barils de pétrole que de l'économie mondiale va consommer chaque jour, les prix du pétrole ne vont prendre qu’une seule direction.

Avec aucune fin évidente en vue dans le conflit libyen ainsi que l’augmentation de la violence dans les champs pétrolifères et les raffineries irakiennes avant le retrait des troupes américaines, les perspectives d’augmentation de la production ne sont pas réjouissantes pour l'OPEP. Ceci est encore plus évident alors que le plus grand producteur de la région, l'Arabie Saoudite, ne peut offrir aux marchés mondiaux qu’un pétrole indésirable, de mauvaise qualité et lourd.

 

Pénurie d'Energies en Asie

Dans le même temps, les pénuries d'électricité déferlent sur l'Asie et stimulent la demande de pétrole, même si la plupart des grandes économies asiatiques sont en train de ralentir, dont les plus grandes comme la Chine et le Japon. Bien qu'habituellement le ralentissement économique apaise la demande de pétrole, ces deux pays connaissent actuellement une pénurie aiguë d’électricité qui les obligent à consommer encore plus de diesel pour compenser le manque de productions électriques générées par les autres énergies.

Au début de l’année en Chine, une sécheresse généralisée a réduit la production d’électricité hydroélectrique. Au Japon près des deux tiers des centrales nucléaires sont actuellement à l’arrêt. Dans le futur immédiat, l'appétit pour le diesel a été boosté de centaines de milliers de barils par jour.

Avec des prix du Brent qui ont passé la frontière des trois chiffres depuis le début de l'année (100$), les pénuries de carburant et d'électricité ont fait leur apparition dans le monde avec une fréquence croissante. Ces pays commencent à en payer un lourd tribut économique.

Au Pakistan, les pénuries d'électricité ont poussé l'économie à un quasi arrêt. Pendant ce temps, l’on a demandé aux entreprises japonaises de réduire leur consommation d'énergie de 15% durant l’été. La Chine se prépare pour la grande pénurie d'électricité depuis 2004, ce qui a engendré des perturbations généralisées de l’économie.

 

Hausse des prix des Carburants

Avec la perspective d'un resserrement du marché du pétrole, l'AIE est en train d’avertir les automobilistes de ses pays membres qu’ils doivent se préparer à payer plus cher leur essence à la pompe. Et l'AIE a déjà laissé entendre qu'elle pourrait libérer encore plus de pétrole de ses réserves stratégiques afin de modérer les prochaines augmentations de prix.

Si l’on considère que la récente mise sur les marchés de 60 millions de barils des stocks stratégiques des pays membres, n’a à peine pu maintenir les cours du pétrole de Brent pendant une semaine, la prochaine fois l'AIE va devoir arriver avec une solution un peu plus substantielle que de mettre sur les marchés l’équivalent de 16 heures de consommation mondiale.

Ecrit, en anglais, par Jeff Rubin
Traduction par Laurent Horvath, 2000Watts.org. Avec l'autorisation de Jeff Rubin  (Le Blog de Jeff Rubin et la version anglaise ici)

Retrouvez tous les jeudis la Chronique de Jeff Rubin sur 2000Watts.org

 

Crise Financière 2008 - Quel rôle le pétrole a-t-il joué: Interview Jeff Rubin
Dim lights

 

blog comments powered by Disqus